•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première bière collaborative entre Québec et le Maine

Bryan Pierce, de Noctem Artisans Brasseurs, à Saint-Roch, brasse en compagnie de Jeff Powers, de Bigelow Brewing Company, dans le Maine. Photo: Radio-Canada / photo courtoisie Noctem Artisans Brasseurs

Les copropriétaires de Noctem Artisans Brasseurs, Yann Gravel et Brian Pierce, ont travaillé de concert avec une entreprise du Maine afin de créer un tout premier brassin collaboratif entre la ville de Québec et les États-Unis.

Un texte d'Allison Van Rassel

Trois cents litres de bière ont été brassés le week-end dernier dans les cuves de Bigelow Brewing Company, à Skowhegan, dans le comté de Somerset.

Ensemble, ils ont brassé une bière de type saison afin de mettre en valeur le malt biscuité et rond du Maine et l’unique personnalité des épices boréales du Québec.

Une belle façon de mettre en valeur la qualité des ingrédients de nos deux régions. On a nos ingrédients boréaux et eux ont une solide expertise en orge de brassage. On a donc décidé de prendre l’orge du Maine avec de l’argousier et du thé du Labrador du Québec.

Yann Gravel, maître brasseur chez Noctem artisans brasseurs.

C’est à la suite d'une mission commerciale à Québec que les propriétaires de la Bigelow Brewing Company ont suggéré de créer un brassin collaboratif. « Les propriétaires Jeff et Pam Powers sont ensuite revenus nous voir pendant leurs vacances, poursuit M. Gravel. On s’est dit que ce serait une belle opportunité d’apprentissage. »

Les brasseurs de Québec Bryan Pierce et Yann Gravel dans la salle de brassage de Bigelow Brewing Company, au Maine. Photo : Radio-Canada / photo courtoisie Noctem Artisans Brasseurs

Favoriser l’exportation des bières québécoises

En ce moment, très peu de bouteilles ou fûts de bière du reste de l’Amérique du Nord sont disponibles au Québec.

« Il faut que tout passe par la Société des alcools du Québec (SAQ) et c’est assez compliqué, explique Yann Gravel. La bière peut dormir longtemps dans leurs entrepôts avant d’être analysée et distribuée. Pour nous, petits artisans, ce n’est pas avantageux. »

Un des objectifs de cette collaboration est surtout de créer des liens afin de faciliter d’éventuels projets avec les États-Unis.

« On ne se cachera pas que le but est de créer des liens, poursuit-il. On veut développer des canaux commerciaux et faciliter l’importation et l’exportation de produits brassicoles. »

La bière brassée par Noctem Artisans Brasseurs sera disponible seulement au Skowhegan Craft Brew Festival, en septembre.

Québec

Alimentation