•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Black au pied du podium à la table de saut, Olsen 7e

La Canadienne Ellie Black à la table de saut

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

Ellie Black, vice-championne du monde du concours multiple, a raté le podium de très peu, samedi, à la table de saut.

La Canadienne a maintenu une moyenne de 14,416 pour ses deux sauts, à 0,050 point de la Suisse Giulia Steingruber, médaillée de bronze. Championne du monde en titre, la Russe Maria Paseka s'est imposée avec une moyenne de 14,850 devant l'Américaine Jade Carey (14,766).

« Je suis très heureuse de ce résultat, a souligné Black en entrevue à Radio-Canada Sports. C’était une finale très relevée avec des athlètes exceptionnelles. C’était incroyable d’affronter Oksana [Chusovitina, 5e], quelle légende! J’ai fait un petit pas en avant sur mon deuxième saut, mais je suis heureuse d’avoir atterri sur mes deux pieds chaque fois.

« C’est difficile de passer du concours multiple à la table de saut d’hier à aujourd’hui, alors je suis très satisfaite de ma journée. »

Sa compatriote Shallon Olsen, seule autre Canadienne à être en activité samedi, a quant à elle pris le 7e rang après avoir chuté à son premier saut. Son deuxième saut, bon pour 14,933, lui a toutefois valu le deuxième pointage de toute la compétition.

« J’ai fait de mon mieux sur ce premier saut, mais ça ne s’est pas passé comme je l’espérais, a reconnu Olsen au micro de Radio-Canada Sports. Mais je dois me tourner vers l’avenir, et c’était une expérience formidable que de représenter le Canada ici. »

Des champions en titre inspirés

Le premier titre mondial à l'enjeu samedi était celui au sol chez les hommes. Le Japonais Kenzo Shirai s'est facilement imposé pour une troisième édition de suite. Seul gymnaste au-dessus des 15 points avec 15,633, il a devancé son dauphin, l'Israélien Artem Dolgopyat (14,533) par 1,1 point. L'Américain Yul Moldauer a hérité du bronze.

 

La Chinoise Fan Yilin, qui avait partagé l'or aux barres asymétriques avec trois autres gymnastes aux mondiaux de 2015, s'est assurée de ne pas le faire cette fois-ci. Elle l'a emporté avec 15,166 points, soit 0,066 point de plus que la Russe Elena Eramina et 0,133 de plus que la Belge Nina Darwael, championne européenne dans cette épreuve.

Chez les hommes, aucun athlète canadien ne s'est qualifié pour les finales masculines aux engins.

Sans surprise, le Britannique Max Whitlock a défendu son titre mondial au cheval d'arçons. Il avait aussi été sacré champion olympique à Rio en 2016 dans cette épreuve ainsi qu'au sol.

De son côté, le Grec Eleftherios Patrounias a lui aussi défendu avec succès son titre mondial aux anneaux acquis en 2015. Il est également le champion olympique en titre dans cette épreuve.

Dimanche, à l'occasion de la dernière journée de compétitions aux mondiaux, Ellie Black participera à la finale à la poutre ainsi qu'à celle au sol, tandis que sa compatriote Brooklyn Moors, la plus jeune gymnaste de la formation canadienne, se limitera au sol.

Le Canada n'a jamais mis la main sur une médaille d'or aux Championnats du monde de gymnastique artistique.

Radio-Canada présentera la dernière journée de compétition dès 14 h, dimanche, sur ICI Radio-Canada Télé et sur le Web.

Avec les informations de La Presse canadienne

Gymnastique artistique

Sports