•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l'électricité sans diesel pour une Première Nation isolée en Ontario

Pylône d'électricité avec des nuages menaçants en arrière-plan.

Des Premières Nations du nord-ouest de l'Ontario seront connectées au réseau d'électricité de la province.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin/CBC

Radio-Canada

La petite communauté de Pikangikum, dans le nord-ouest de l'Ontario, n'aura plus à utiliser de génératrices diesel: le gouvernement fédéral annonce jeudi la construction prochaine d'une nouvelle ligne électrique reliée à la province.

Un texte de Natacha Lavigne

C’est la compagnie de transport d’électricité Wataynikaneyap Power (Watay) qui sera responsable de connecter la communauté au réseau électrique de l’Ontario d'ici l'automne 2018.

C’est une occasion historique pour Pikangikum. Une des choses pour lesquelles elle se bat depuis des années est l’incapacité d’améliorer leurs infrastructures dans la communauté, faute de courant.

Depuis les années 60, les membres de cette Première Nation sont alimentés par de l’énergie au diesel.

Le député libéral, Bob Nault, élu dans Kenora.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le député libéral, Bob Nault, élu dans Kenora.

Photo : Radio-Canada / Martine Laberge

Comme il s’agit d’une énergie instable et coûteuse, ce n’est pas tous les foyers qui peuvent en bénéficier.

« Cela leur permettra de connecter toutes les maisons, les écoles. Cela va permettre un développement économique. C’est un premier pas important d’une longue stratégie pour retirer les génératrices diesel dans les communautés isolées du nord-ouest de l’Ontario », de rajouter le député fédéral.

La Nation Nishnawbe Aski se réjouit aussi d'une telle avancée.

« C'est une réalisation formidable [...] et nous travaillons avec le fédéral pour que les investissements en infrastructure se poursuivent, de sorte à améliorer les conditions sociales y compris le logement, les services de prévention des incendies et l'accès à de l'eau potable », indique par communiqué le grand chef Alvin Fiddler.

Projet d’envergure

La communauté de Neskantaga ne sera pas la seule à pouvoir bénéficier de ce service.

Pour sa deuxième phase, en 2019, le gouvernement fédéral entend connecter 16 autres Premières Nations dans le nord-ouest de l’Ontario.

Il s’agit d’un projet de 1,3 milliard de dollars qui comprend plus de 1500 kilomètres de nouvelles lignes de transport d’électricité.

Nord de l'Ontario

Autochtones