•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une oasis dans les déserts alimentaires de Gatineau

Des paniers sur des étagères contiennent des fruits et des légumes.

Produits offerts par le Marché mobile de Gatineau

Photo : Radio-Canada / Kim Vallière

Radio-Canada

Les 30 000 citoyens de Gatineau vivant loin des épiceries, dans des secteurs que l'on appelle « déserts alimentaires », ont accès depuis le 2 août à un nouveau service : un marché mobile.

« Cette initiative vise à rendre accessibles des produits frais, à haute valeur nutritive », a expliqué mercredi la directrice générale de la Coopérative du Marché mobile de Gatineau (CMMG), Monique Chartrand.

Le phénomène des déserts alimentaires force bon nombre de personnes à se rendre à leur épicerie en taxi, un moyen de transport coûteux. D'autres se rabattent sur les dépanneurs où les prix sont également élevés et la qualité souvent médiocre.

La Coopérative du Marché mobile leur permettra d'économiser, tout en les sensibilisant à des produits de qualité.

Il y a donc un volet éducation à cette initiative.

« On veut montrer aux gens l'importance d'adopter de saines habitudes alimentaires, donc on va offrir des recettes faciles pour les produits qu'on offre », a indiqué Mme Chartrand.

Une distribution hebdomadaire

Le Marché mobile se déplace toutes les semaines, dans cinq quartiers, les mercredis et les jeudis. Il fait des arrêts de 90 minutes dans des endroits bien ciblés.

Une femme est en train d'acheter des produits du Marché mobile.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le camion du Marché mobile de Gatineau

Photo : Radio-Canada / Kim Vallière

Les quartiers ciblés

  • 57 chemin de Montréal Est
  • 165 rue Saint-Antoine (Centre Daniel Lafortune)
  • 16 rue Bériault (Centre communautaire Père Arthur Guertin)
  • 185 rue Montcalm (Entrepôt Montcalm - aux deux semaines)
  • 175 rue Front (Centre communautaire Entre-Nous)

Les produits, surtout des fruits et des légumes, proviennent pour l'instant du Marché Wakim, mais la CMMG n'exclut pas la possibilité de s'approvisionner éventuellement chez des producteurs locaux.

Le Marché mobile s'adresse particulièrement aux personnes seules ou aux familles sans voiture, ou qui sont à faible revenu. Mais tous les citoyens peuvent y adhérer. Le coût de la carte de membre est de 10 $.

La Coopérative offre également une catégorie de membres amis pour qui en ont les moyens. La carte de membre est de 50 $.

Un marché concurrentiel

Mme Chartrand soutient que les prix des produits offerts sont équivalents à ceux des supermarchés ou moins chers.

La réponse serait excellente. « On a déjà 125 membres », a précisé la directrice de la CMMG. « Les gens nous attendaient, ils sont satisfaits. »

La Coopérative souhaite que ce chiffre augmente afin de pouvoir doubler le nombre de quartiers desservis l'an prochain.

Le projet, une initiative de plusieurs organismes communautaires de la région, a vu le jour grâce à l'appui de la Ville de Gatineau, des Caisses populaires Desjardins et du Centre intégré de santé et de services sociaux.

Avec les informations de la journaliste Kim Vallière

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Alimentation