•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé mentale sous-financée en Saskatchewan, selon une association

Santé mentale

Santé mentale

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le directeur général associé de l'Association canadienne pour la santé mentale pour la Saskatchewan estime que la province est l'une des pires pour ce qui est du financement de la santé mentale.

Selon Dave Nelson, la province ne consacre à la santé mentale que 5 % de son budget pour la santé, alors que la moyenne nationale est de 7 %.

Il affirme aussi que la prise en charge des personnes qui ont besoin de soins en santé mentale est trop tardive.

Le directeur ajoute que, si les personnes ayant perpétré des crimes alors qu'elles souffraient d’une maladie mentale avaient été prises en charge plus rapidement, certains de ces crimes auraient pu être évités.

Dave Nelson souligne que les maladies mentales sont une source de préjugés qui n'encouragent pas la recherche dans le domaine.

Il presse la province de revoir son plan d'action pour la santé mentale.

Avec les informations de Lise Ouangari

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !