•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de décès par noyade dans des véhicules en Saskatchewan

On ne voit plus que le toit ainsi que la porte du coffre arrière ouverte d'un véhicule submergé dans un marécage.

Le véhicule de Natalie et James Millar sombre dans un étang le 8 août 2014 près d'Imperial, en Saskatchewan, après une sortis de route.

Photo : Sally Ferrara

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les nouveaux chiffres du Rapport sur la noyade au Canada en 2017 indiquent que, après Terre-Neuve-et-Labrador, la Saskatchewan arrive en deuxième position pour ce qui est du taux de noyades les plus élevé par habitant d'une province, en partie en raison des noyades dans un véhicule tombant dans l'eau.

Le rapport, préparé par le Centre de recherche sur la prévention des noyades du Canada, suggère également qu'un nombre disproportionné de personnes se noient dans des milieux ruraux par rapport à la population qui vit dans ce milieu.

Le Nunavut, le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest ont les taux les plus élevés dans l'ensemble du pays.

Shelby Rushton répond aux questions du journaliste.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Shelby Rushton, président-directeur général de la Société de sauvetage de la Saskatchewan.

Photo : CBC

Shelby Rushton, présidente-directrice générale de la Société de sauvetage de la Saskatchewan n'est pas surprise par les conclusions du rapport.

Elle affirme que les véhicules immergés constituent la plus grande cause de noyades dans la province.

Selon le rapport, 9 sont mortes de noyade en Saskatchewan en 2016, contre 14 en 2015.

Le nombre moyen de décès par noyade en Saskatchewan pour 100 000 personnes est passé de 1,7 dans la période de 2005 à 2009, à 2,4 de 2010 à 2014.

L'importance des outils de sauvetage

Shelby Rushton conseille d'avoir un coupe-ceinture de sécurité et un brise-glace dans les véhicules, ce qui peut faciliter l'évacuation en cas d'urgence . En 2014, un couple a utilisé un brise-glace pour éviter la noyade avec leur fils de 2 ans.

Mme Rushton dit que les gens devraient être plus conscients de leur environnement lorsqu'ils se déplacent en voiture, ajoutant que son travail à la Société de sauvetage l'a rendue plus prudente sur la route.

Shelby Rushton se déplace également avec un gilet de sauvetage, une trousse de premiers soins et une corde dans sa voiture au cas où elle aurait besoin de sauver quelqu'un d'autre.

« Je ralentis quand je roule près de l'eau, surtout quand il y a de l'eau des deux côtés de la route », a-t-elle déclaré.

Il y a eu au moins 5 décès liés à l'eau en Saskatchewan depuis le début du mois de juillet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !