•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compostage : encore bien des progrès à faire en Ontario

Bac de compostage domestique avec fruits et légumes

Bac de compostage domestique avec fruits et légumes

Photo : Optik 360

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Ontario songe à interdire de jeter aux ordures les déchets alimentaires d'ici 2022 et pourrait forcer la population à composter. Selon la directrice du Conseil canadien du compost, ce délai sera insuffisant pour implanter une telle stratégie qui aurait dû voir le jour il y a 25 ans.

Un texte de Marine Lefèvre et illustration de Vincent Wallon

Susan Hadler estime que le gouvernement n’en fait toujours pas suffisamment dans le domaine, que ce soit pour sensibiliser le public ou investir dans les infrastructures.

« L’ensemble de forces gouvernementales doit s’engager dans cette stratégie, pas seulement le ministère de l’Environnement », affirme-t-elle.

À l’heure actuelle, seulement 25 % des déchets organiques transitent par les infrastructures prévues à cet usage, explique Mme Hadler.

Des efforts à souligner

Pourtant, la province a fait de vifs progrès dans le domaine depuis quelques années. Les programmes municipaux de récupération de déchets organiques ont, entre autres, fait leurs preuves.

Produits laitiers, restes de nourriture, produits céréaliers, déchets des animaux domestiques, végétaux, viandes, crustacés et poissonsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Que mettre dans les bacs de déchets organiques?

Photo : Radio-Canada / Vincent Wallon / Icônes : Freepik et Becris de www.flaticon.com

37 municipalités ontariennes ont un programme de bacs verts pour la collecte de déchets organiques destinés au compostage, dont Hamilton, York, Guelph et Sudbury.

Les municipalités qui proposent des bacs verts parviennent à récupérer 60 % des déchets organiques, les autres, moins de 20 %

Une citation de : Susan Hadler, directrice du Conseil canadien du compost

Elle souligne toutefois que les deux tiers de ces déchets de la province proviennent en fait des entreprises et des exploitations agricoles.

L'art de bien composter

Comme le recyclage, le compostage peut paraître compliqué. Une question reste d'ailleurs souvent en suspens : « Que puis-je mettre au compost? » Certains diront tout!

Certaines précautions sont toutefois à prendre pour le compostage résidentiel. Les matières d'origine animale ainsi que les huiles de cuisson sont par exemple à bannir en raison des risques qu'elles présentent pour la santé.

Par contre, n'hésitez pas à y mettre votre marc de café, les coquilles d'oeufs, les cheveux, le pain et tous les résidus de sources végétales.

Images des déchetsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Exemple de déchets à mettre dans le compost : marc de café et filtre, coquilles d'oeuf, fleurs, fruits et végétaux, riz, pain et pâtes, sachet de thé - À ne pas mettre : os, produits laitiers, déchets animaux domestiques, fromages, poissons, huile de cuisine et pousses germées matures.

Photo : Radio-Canada / Vincent Wallon / Icônes : Freepik et Becris de www.flaticon.com

La collecte municipale à des fins de compostage permet de recycler un plus grand nombre de déchets organiques grâce aux infrastructures qui permettent d'atteindre des températures suffisantes pour traiter ce type de déchets. Les couches de bébé et les déjections d'animaux sont ainsi récupérées. Les matières plastiques ou les polystyrènes restent exclus du processus.

Le compostage expliqué aux résidents de la région de York (en anglais seulement) :

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !