•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bagarre au Festival marocain : la présidente nie certaines informations

Des voitures de police, gyrophares allumés, entourent un site où sont plantées de petites tentes blanches, à Laval.

Plusieurs véhicules de police ont été dépêchés sur les lieux.

Photo : Radio-Canada / Dave St-Amant

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La présidente du Festival marocain de Laval dément les informations rapportées par des médias québécois et maghrébins voulant que la bagarre qui a éclaté samedi soir (Nouvelle fenêtre), lors de l'évènement, soit un affrontement entre Algériens et Marocains.

Un texte de Fanny Samson

L’escouade antiémeute est intervenue samedi vers 18 h pour mettre fin à des affrontements impliquant une centaine de jeunes de 15 à 16 ans. Certains ont lancé des pierres aux policiers. Un policier et un citoyen ont été blessés.

La police de Laval ne connaît pas encore les motifs de la bagarre, qui a eu lieu en périphérie du site du festival. Un adolescent de 15 ans a été arrêté et a été libéré sous promesse de comparaître.

Je n'ai aucune idée ils sont de quelles origines et je prends l'occasion pour démentir ce qui est sorti dans la presse.

Une citation de : Fatima Maarouf, présidente du festival marocain de Laval

La présidente du Festival marocain, Fatima Maarouf, affirme qu’elle n’a jamais mentionné une bagarre entre Algériens et Marocains. « Je n'ai rien vu personnellement et je ne peux rien dire », a-t-elle ajouté.

« C'était une bagarre entre de jeunes Québécois et la police enquête pour avoir plus d'information sur l'incident. »

Mme Maarouf en a profité pour préciser que le Festival marocain est un évènement qui célèbre la diversité.

« Vous êtes tous les bienvenus, on fête le Maroc, on fête la culture marocaine, bienvenue à tous les Québécois, de toutes les origines », a dit Fatima Maarouf.

Une bagarre au parc Jarry

Des médias ont aussi mentionné qu’une bagarre semblable était survenue au parc Jarry, à Montréal, le 29 juillet lors de la Fête nationale du Maroc.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a confirmé qu’un incident avait bien eu lieu, mais il n’y a pas eu de blessé ni d'arrestation.

Tarek Taha, un commerçant qui vend des bijoux pendant les festivals, était aussi au parc Jarry le 29 juillet. « Il y avait plus de 40 000 personnes. C'était une grande fête avec de petits problèmes. Chaque jour, il se passe des choses comme ça à Montréal, mais c'était bien contrôlé parce que je crois que la police à Montréal a beaucoup d'expérience », a-t-il raconté.

Il ne croit pas que l'incident survenu au festival marocain de Laval soit d'origine politique. « Des problèmes entre jeunes, ça se passe partout, dans tous les festivals à Montréal », a-t-il dit.

Youssef Penmoussa cuisinait pour les festivaliers lorsque les autorités sont intervenues. « Je ne pense pas que c'était des affrontements entre Marocains et Algériens, c'était juste des jeunes, peut-être un malentendu », a-t-il indiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !