•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découverte archéologique surprenante à Mashteuiatsh

La tête de hache
La tête de hache Photo: Pierre Pilote
Radio-Canada

Une hache qui aurait été fabriquée il y a 5000 ans et d'autres objets ont été découverts pendant des travaux d'excavation la semaine dernière à Mashteuiatsh.

Les archéologues connaissaient le potentiel du site, puisqu’un poste de traite de la Baie d’Hudson a déjà existé à cet endroit dans le passé. Cependant, ils n’auraient jamais imaginé qu’une découverte aussi majeure serait faite sur le site.

Le gestionnaire de projets chez Claveau et fils avait découvert des clous datant du 19e siècle cette semaine et en poursuivant ses fouilles un peu plus loin, il a trouvé autre chose.

J'étais tout énervé. Je creusais avec mes mains, je n'étais pas capable de m'arrêter. On dirait que quelque chose me disait : "Creuse, creuse, creuse!"

Pierre Pilote, gestionnaire de projets, Claveau et fils

Il a poursuivi et a trouvé une pièce qui a attiré son attention.

« Je pensais que c'était du bois. J'ai pris le morceau dans mes mains, je l'ai ouvert, mais quand j'ai vu l'intérieur du morceau, je me suis dit ça, ce n'est pas du bois, ça, c'est un os parce que c'était comme des petites alvéoles donc tout de suite, là, j'ai arrêté les travaux », raconte Pierre Pilote.

Immédiatement, il a communiqué avec l'archéologue et professeur à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Éric Langevin. Les deux hommes ont continué à creuser dans le secteur où les ossements ont été découverts.

« En grattant la paroi, question de rendre tout ça propre, on va dire, bien c'est là qu'on a découvert la hache, que j'ai découvert la hache en pierre de cette période de 5000 à 6000 ans », indique Éric Langevin.

Il s'agirait de l'une des plus importantes découvertes réalisées dans la région. Dès lundi, des archéologues retourneront sur place pour déterminer l'étendue du site et la densité des artéfacts présents.

« On a même peut-être la présence d'un lit d'écorce qui serait associé à la hache. J'ai pu observer également des traces d'aires de combustion, des feux de camp. Donc, il y a une conservation qui semble être tout à fait exceptionnelle, ne serait-ce que parce que [non seulement] les objets n'ont pas été bougés, mais en plus, ils sont dans le sable et ils semblent avoir évité, si on veut, la décomposition complète particulièrement en ce qui a trait à l'écorce », mentionne Éric Langevin.

Les objets trouvés sont exposés au Musée amérindien de Mashteuiatsh.

 

Saguenay–Lac-St-Jean

Archéologie