•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un outil créé pour la SOPFEU par des étudiants de l'UQAR

La nouvelle station radio amovible de la SOPFEU

La nouvelle station radio amovible de la SOPFEU

Photo : Courtoisie Pierre-Luc Bouillon

Radio-Canada

Trois étudiants en génie mécanique de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) ont conçu un outil pour aider la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) lorsqu'elle intervient dans des secteurs isolés.

Dans le cadre d'un cours en laboratoire, les étudiants ont créé une station de télécommunication héliportable qui sert à prendre le relais des ondes radio dans des zones où elles font défaut.

Pierre-Luc Bouillon, Mickaël Banville et Anthony Gagnon-Proulx (absent sur la photo) sont les concepteurs de l'outil.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pierre-Luc Bouillon, Mickaël Banville et Anthony Gagnon-Proulx (absent sur la photo) ont conçu l'outil.

Photo : Radio-Canada

Mickaël Banville, Pierre-Luc Bouillon et Anthony Gagnon-Proulx ont construit une caisse plus légère et plus petite que ce que devait auparavant transporter la SOPFEU par hélicoptère.

La station radio amovible est munie de circuits électroniques, d'antennes et de panneaux solaires.

[On peut l'utiliser] dans des vallées. Les pompiers sont dans le fond d'une vallée et les ondes ne se rendent pas pour X raison, ça peut être une montagne de fer.

Mickaël Banville, étudiant en génie mécanique, UQAR

L'outil, qui peut être installé rapidement, permet d'assurer la communication entre les pompiers forestiers, les avions-citernes et les coordonnateurs des opérations.

« L'idée, c'était de faire une seule caisse où tout est dedans et qui est facilement déployable », souligne l'un des concepteurs.

L'outil créé par trois étudiants de l'UQAR est muni de panneaux solaires.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'outil créé par trois étudiants de l'UQAR est muni de panneaux solaires.

Photo : Courtoisie Pierre-Luc Bouillon

Leur projet a été réalisé sous la supervision de professeurs de la chaire de génie de la conception (CRSNG-UQAR).

L'outil est prêt

La station radio amovible est en possession de la SOPFEU depuis le début de l'été, mais elle n'a pas encore été mise à l'épreuve.

« Heureusement pour nos forêts, nous n'avons pas eu à éteindre des feux dans des zones qui auraient nécessité cette station cette année. Dès qu'on aura à l'utiliser, on le fera », affirme la porte-parole de la SOPFEU, Marie-Louise Harvey.

Avec les informations de Laurence Gallant

Bas-Saint-Laurent

Environnement