•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passion: chasseur d'étoiles

Le ciel étoilé derrière des silos à grain à Kronau, SK.
Le ciel étoilé derrière des silos à grain à Kronau, SK. Photo: Lukas Schroeder
Radio-Canada

Depuis la fin juillet, c'est la saison des Perséides, la meilleure période de l'année pour voir les étoiles fillantes. C'est un moment que privilégient beaucoup de passionnés de photographie de nuit en Saskatchewan qui se transforment, pendant les Perséides, en véritables chasseurs d'étoiles.

Un texte de Patrick Foucault

Lukas Schroeder, photographe.Lukas Schroeder, photographe. Photo : Radio-Canada / Adnan Mohamad

Lukas Schroeder est un oiseau de nuit.

Pas le genre qui fait la tournée des bars, mais plutôt celui qui sort dans les grands espaces, armé de son appareil photo et qui capte ce que le ciel nocturne à de meilleur à offrir.

Ma passion pour la photographie de nuit est née de ma curiosité pour le ciel nocturne et ce qu'il y a à l'extérieur de notre monde.

Lukas Schroeder, photographe
Une photo de Lukas Schroeder montrant un ciel étoilé derrière des silos à grains.Lukas Schroeder se spécialise dans la photographie de nuit. Photo : Lukas Schroeder

Si Lukas Schroeder aime prendre des photos d'aurores boréales et de la Lune, il est aussi fasciné par les étoiles qui offrent un spectacle particulièrement intéressant à ce moment de l'année.

En fait, pendant les Perséides, il est possible de voir de 70 à 110 étoiles filantes par heure.

Le ciel saskatchewanais parfait pour les Perséides

Le jeune photographe de Regina croit que le ciel saskatchewanais n'est pas comme les autres.

Je reviens de la Colombie-Britannique, où j'ai pris des photos de nuit, mais rien ne se compare à la Saskatchewan.

Lukas Schroeder, photographe
Une photo de Lukas Schroeder prise à Kronau, SK.Lukas Schroeder se rend souvent à Kronau, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Regina, pour prendre ses photos. Photo : Lukas Schroeder

Pour prendre les meilleures photos pendant les Perséides, « il faut sortir de la ville, où il n'y a pas de pollution lumineuse », explique-t-il. « C'est là où les étoiles impressionnent le plus. »

Ses endroits de prédilection : Kronau, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Regina, et Last Mountain Lake, dans le centre-sud de la province.

Les Perséides ne sont pas seules

Même si le meilleur moment pour voir les Perséides était dans la nuit du 12 au 13 août, il est toujours possible de voir d'impressionnantes pluies d'étoiles filantes jusqu'au 24 août.

 

Le ciel le 14 août 2017, 22 h, dans les environs de Regina. Source : Logiciel Stellarium

Cependant, si les Perséides sont les pluies de météores les plus populaires de l'année, parce qu'elles surviennent en été, d'autres tout aussi spectaculaires se déroulent à d'autres moments, comme les Géminides en décembre, où il est possible de voir en moyenne 50 météores à l'heure.

Les pluies d'étoiles filantes dans l'année

  • Les Quadrantides : début janvier, 100 météores par heure
  • Les Lyrides : mi-avril, 10 à 15 météores par heure
  • Les Êta aquarides : début mai, une dizaine de météores par heure
  • Les Delta aquarides : fin juillet jusqu'à mi-août, 15 à 20 météores par heure
  • Les Perséides : fin juillet à la fin août, 70 à 110 météores par heure
  • Les Draconides : début octobre, quelques météores par heure
  • Les Orionides : fin octobre, 10 à 20 météores par heure
  • Les Taurides du Sud : début novembre, environ 7 météores par heure
  • Les Taurides du Nord : mi-novembre, environ 7 météores par heure
  • Les Léonides : mi-novembre, 10 à 15 météores par heure
  • Les Géminides : mi-décembre, 50 météores par heure

Saskatchewan

Astronomie