•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du fentanyl dans du cannabis? Aucune preuve selon Santé Canada

Un jeune homme fume un joint lors du rassemblement 4/20 à Vancouver, en 2011.

Santé Canada n'a pas détecté de fentanyl dans de la marijuana.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Aucun échantillon de marijuana saisi par la police et analysé en laboratoire ne contenait de trace de fentanyl, selon Santé Canada.

Un texte de Colin Côté-Paulette

La semaine dernière, le Bureau de la santé publique de Middlesex-London indiquait pourtant que des traces d'opioïdes avaient été détectées (Nouvelle fenêtre) lors d'analyses d'urine de consommateurs de cannabis.

La seule manière de prouver qu’il y a du fentanyl dans de la drogue, c’est de l'analyser, explique Nick Boyce, du Ontario HIV and Substance Use Training Program, un programme pour prévenir les surdoses et la transmission du VIH.

« Parmi tous les échantillons de cannabis saisis qui ont été envoyés à Santé Canada, il n’y a pas une trace de fentanyl qui a été trouvée », dit-il.

Lorsqu'un policier trouve que de la drogue saisie semble « suspecte », par son apparence par exemple, la substance est envoyée à un laboratoire de Santé Canada afin d'être analysée.

Contacté par Radio-Canada, le ministère confirme qu'à ce jour, aucune trace de fentanyl n'a été détectée dans les échantillons de marijuana envoyés à ses laboratoires.

Pas de regrets

Les représentants du Bureau de la santé publique de Middlesex-London estiment qu'il était tout de même nécessaire de lancer un avertissement à la population.

Est-ce qu’on a une preuve en laboratoire qu’il y a eu contamination de cette drogue-là? Non, mais c’est très important quand même, s’il y a des craintes, de les communiquer, de dire aux gens qu'il y a des risques.

Dan Flaherty, directeur des communications du Bureau de la santé publique de Middlesex-London

Pour sa part, Nick Boyce croit que la discussion à propos de la marijuana qui aurait contenu des opioïdes détourne l'attention du vrai problème : la crise des morts par surdoses.

« Les consommateurs de drogues sont méfiants par rapport aux messages de prévention, alors nous devons faire attention à la crédibilité de ces messages pour qu’ils n'ignorent pas ceux qui sont vraiment importants », croit-il.

Ceux qui travaillent auprès des toxicomanes rappellent que les opioïdes sont régulièrement mélangés à d'autres drogues comme la cocaïne et l'héroïne.

« C'est extrêmement difficile de différencier de la cocaïne et du fentanyl en poudre, peu importe que vous y goutiez ou que vous sentiez la drogue », avertit M. Boyce.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Windsor

Drogues et stupéfiants