•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme de la Nouvelle-Écosse mordu par une araignée venimeuse

C'est une araignée de cette espèce, la recluse brune, qui a vraisemblablement mordu Stephen McKellar.

C'est une araignée de cette espèce, la recluse brune, qui a vraisemblablement mordu Stephen McKellar.

Photo : Associated Press/Carolyn Kaster

CBC

Un homme de Mahone Bay, sur la côte sud de la Nouvelle-Écosse, affirme qu'il aura la phobie des araignées pour le reste de ses jours après avoir subi la morsure de ce qu'il croit être une araignée recluse brune, une espèce venimeuse.

Stephen McKellar a remarqué la morsure sur sa cuisse droite au début du mois d'août, la veille de son départ en vacances.

La morsure ressemblait initialement à une piqûre de maringouin, relate-t-il. Il l’a rapidement oubliée.

Stephen McKellar Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Stephen McKellar a dû être soigné à l'hôpital pendant trois jours après la morsure.

Photo : Facebook/Stephen McKellar

La douleur s’est toutefois intensifiée le lendemain, pendant qu’il roulait vers sa destination de vacances, à Fox Harbour, sur la côte nord de la province.

« Quand je suis arrivé, c’était encore pire, dit-il. Vendredi matin, je me suis dit : “Bon, il faut que j’aille à l’hôpital me faire examiner!” »

Une espèce qui vient des États-Unis

Les araignées recluses brunes se trouvent normalement dans les États du sud ou du Midwest américain. Si c’est bien une araignée de cette espèce qui a mordu Stephen McKellar, elle est sans doute arrivée en Nouvelle-Écosse dans une cargaison de raisins ou de bananes, d’après ce qu’a pu apprendre Megan McKellar, la femme de la victime.

Selon le zoologiste Andrew Hebda, du Musée de la Nouvelle-Écosse, il y a plusieurs espèces d’araignées qui peuvent provoquer le type de blessure subi par M. McKellar.

La morsure de la recluse brune peut causer une grande zone d’inflammation comme celle qui est apparue sur la cuisse de Stephen McKellar, ce qui a fait porter les soupçons sur elle.

La morsure a aussi entraîné chez la victime une fièvre et une accélération de son rythme cardiaque. M. McKellar a dû être hospitalisé pendant trois jours.

Un conseil : vérifier les fruits importés

Dans un message sur Facebook, Megan McKellar encourage les gens à vérifier les fruits importés qu’ils achètent pour s’assurer qu’ils ne cachent pas des insectes dangereux.

Je ne veux pas penser à ce qui serait arrivé si cette araignée avait mordu une de nos filles, après avoir vu ce qu’elle a fait à un homme de 6 pieds, 240 livres!

Megan McKellar, femme de la victime

Stephen McKellar a reçu trois ordonnances d’antibiotiques différentes. Il croit qu’il sera bientôt complètement remis de sa mésaventure.

Stephen McKellar Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Stephen McKellar a dû être soigné à l'hôpital pendant trois jours après la morsure.

Photo : Facebook/Stephen McKellar

Il en conservera une peur des araignées et prévoit d’ailleurs faire le grand ménage chez lui, de crainte que d’autres bestioles dangereuses se soient échappées de son panier de fruits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Justice et faits divers