•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise en Corée du Nord : pourquoi menacer Guam?

La Corée du Nord menace de pointer ses missiles sur le territoire américain de Guam.

La Corée du Nord menace de pointer ses missiles sur le territoire américain de Guam.

Photo : Reuters / Damir Sagolj

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans le cadre des échanges diplomatiques acerbes entre les États-Unis et la Corée du Nord, le pouvoir à Pyongyang a dit envisager d'attaquer l'île de Guam, dans l'océan Pacifique. Mais qu'est-ce qui pousse l'État nord-coréen à parler d'une telle offensive?

Située au large des Philippines, à quelque 3400 kilomètres au sud-est de la capitale nord-coréenne, l'île de Guam, un territoire des États-Unis, abrite deux importantes bases militaires américaines.

Si l'endroit est une destination touristique prisée des vacanciers sud-coréens et japonais, Guam sert également de port d'attache à un escadron de sous-marins, en plus d'accueillir une base de l'armée de l'air.

À portée des missiles balistiques nord-coréens, le territoire se trouve sous le bouclier de protection du système antimissile américain THAAD installé en Corée du Sud. Ce même système est un irritant majeur pour la Chine, qui y voit une défense contre ses propres armes.

 

Le gouverneur de Guam, Eddie Calvo, a précisé mercredi avoir discuté avec la Maison-Blanche.

Minimisant la menace nord-coréenne, il a soutenu que l'île était prête « à toute éventualité ». Washington n'aurait d'ailleurs pas recommandé de hausse du niveau d'alerte pour le territoire, a-t-il souligné dans une vidéo publiée en ligne. « Nous ne sommes pas qu'une installation militaire; Guam est un territoire américain », a-t-il ajouté.

Son de cloche similaire pour Madeleine Bordallo, qui représente Guam au Congrès américain : celle-ci a dit avoir confiance dans les forces américaines pour que celles-ci protègent l'île contre la menace nucléaire nord-coréenne « profondément troublante ».

Elle a demandé au président Trump de faire preuve de « leadership inflexible » et de travailler avec la communauté internationale pour abaisser les tensions.

Passée sous contrôle espagnol lors de sa colonisation au 16e siècle, l'île de Guam a été cédée aux États-Unis après la fin de la guerre hispano-américaine, en 1898.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !