•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neptune Technologies cesse ses activités à Sherbrooke

L'entreprise Neptune Technologies et Bioressources de Sherbrooke.
L'entreprise Neptune Technologies et Bioressources de Sherbrooke. Photo: Radio-Canada

Incapable de rivaliser avec ses compétiteurs, Neptune Technologies cesse ses activités à Sherbrooke, entraînant la perte d'une cinquantaine d'emplois.

Un texte de Charles Beaudoin

L'entreprise spécialisée dans la fabrication d'huile de krill n'était tout simplement plus compétitive sur le marché international, explique le responsable des relations avec les investisseurs au Canada pour Neptune Technologies et Bioressources, Pierre Boucher.

L'industrie a changé beaucoup. Au moment de la reconstruction de l'usine, on s'attendait à une croissance importante de la demande pour l'huile de krill et ça ne s'est pas produit. On se retrouve avec une industrie qui n'est pas en croissance malgré une croissance importante de la Chine, on se retrouve avec un surplus de capacité de production mondial et avec une baisse importante des prix du krill. Si on combine tout ça, l'usine de Sherbrooke n'était plus compétitive sur une base mondiale et on ne voyait pas dans un certain horizon de temps une amélioration des conditions de marché.

Le responsable des relations avec les investisseurs au Canada pour Neptune Technologies et Bioressources, Pierre Boucher

Neptune Technologies et Bioressources a cédé mardi ses stocks et ses titres de propriété intellectuelle relatifs à l'huile de krill à Aker BioMarine pour un total de 34 millions de dollars américains. Les employés ont été avisés vers 13 h mardi. La mise à pied est effective dès maintenant. Quelques employés conserveront leur emploi jusqu'en septembre, le temps de terminer un dernier contrat.

« On travaille activement à trouver d'autres vocations pour cette usine-là », assure M. Boucher.

Une quinzaine de personnes demeureront sur place afin de trouver une vocation pour les installations de la rue Pépin, à Sherbrooke.

« La transaction permettra de payer des dettes et d'investir dans d'autres projets dans des secteurs en croissance », ajoute Pierre Boucher.

« Au mois de mai, on avait annoncé un projet ''Vallée verte'', qui était pour l'extraction d'huile de cannabis et ça pourrait devenir l'une des vocations pour l'usine de Sherbrooke et on travaille sur d'autres vocations également. »

Pris par surprise

Au moment de la transaction, Neptune Technologies et Bioressources comptait une centaine d'employés pour l'ensemble de ses installations. Les employés de Sherbrooke rencontrés par Radio-Canada ont souligné avoir été « pris par surprise » par cette nouvelle, eux qui ont été convoqués alors que l'entreprise venait de fermer pour trois semaines... le temps des vacances.

« Ce n'est pas un beau cadeau, disons-le », a déploré l'un d'eux.

Sous le couvert de l'anonymat, des employés ont spécifié que la production d'huile de krill venait de recommencer en continu, ce qui ne laissait aucunement présager qu'elle cesserait aussi drastiquement à Sherbrooke.

Estrie

Économie