•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tourisme : un des meilleurs étés dans l'Est du Québec, à mi-parcours

Radio-Canada

À quelques semaines du retour en classe, les acteurs touristiques croient bien que la saison estivale 2017 pourrait être l'une des meilleures dans l'histoire de l'Est du Québec. La baisse du dollar canadien aurait amené bon nombre de vacanciers québécois et ontariens à demeurer au pays.

D’après les informations de Patrick Bergeron

À en croire de nombreux intervenants de l'industrie touristique, l'Est du Québec aura été une destination prisée par de nombreux visiteurs.

L'Auberge de la Pointe de Rivière-du-Loup, par exemple, affiche pratiquement complet tous les soirs depuis le début du mois de juillet.

Depuis quelques années, plusieurs visiteurs prennent leurs vacances plus tôt, en juillet. Près de 70 % de la clientèle de cet hôtel réside au Québec et en Ontario.

À partir de la Saint-Jean-Baptiste, on voit qu'il y a beaucoup de gens qui veulent éviter la saison des vacances de la construction.

Charles Labrecque, directeur des opérations et vice-président à l'Auberge de la Pointe
L'autoroute 85 est achalandée en cette fin de vacances de la constructionL'autoroute 85 est achalandée en cette fin de vacances de la construction Photo : Radio-Canada

Le président de l'Association touristique régionale du Bas-Saint-Laurent, Hugues Massey, croit lui aussi que la saison touristique 2017 dépassera les attentes de l'industrie. Selon lui, Dame Nature est en partie responsable de l'affluence des visiteurs.

Au Québec, notre plus gros frein, c'est quand la température n'est pas de notre côté. Quand ça fait plusieurs saisons qu’il ne fait pas beau, tu finis par aller à l'extérieur.

Hugues Massey, président de l'ATR du Bas-Saint-Laurent
La plage de Sainte-LuceLa plage de Sainte-Luce Photo : Radio-Canada

Depuis quelques semaines, le propriétaire de l'auberge La Dolce Vita, dans le Témiscouata, refuse des visiteurs tous les jours, faute de chambres. Selon lui, l'arrivée du parc national du Lac-Témiscouata explique en partie cette hausse d'intérêt.

Hier, j'en ai refusé 23. Et quand on pense que 75 % des réservations se font par Internet, on est peut-être passé hier à côté d'une centaine de chambres de location.

Dany Hickey, propriétaire l’Auberge La Dolce Vita

Selon les premières données recueillies, la Gaspésie et la Côte-Nord ne seraient pas en reste. L'ATR de la Gaspésie a enregistré une hausse de la fréquentation de la maison du tourisme de Mont-Joli de 18 % en mai et juin.

Bas-Saint-Laurent

Tourisme