•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une tornade frappe la municipalité de Saint-Joseph, en Beauce

Louis-Denis Tardif a perdu ses trois remises à la suite de vents violents.
Louis-Denis Tardif a perdu ses trois remises à la suite de vents violents. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La nature s'est déchaînée samedi après-midi et a causé bien des dommages à Saint-Joseph, en Beauce. Environnement Canada a d'ailleurs confirmé que les vents violents étaient le résultat d'une tornade.

Au moins deux maisons et une ferme situées en bordure de la route 276 ont été endommagées lorsque la tornade a frappé, vers 15 h 30. « Des toitures ont été soulevées et des bâtiments ont été déplacés », constate le météorologue d’Environnement Canada René Héroux.

Les vents de la tornade, d'une intensité F1 sur l'échelle de Fujita - qui classifie l'intensité des tornades, de F0 à F5 -, soufflaient à environ 150 kilomètres à l’heure, note M. Héroux.

Selon le météorologue, un tel phénomène météorologique n'est pas exceptionnel dans la province. « C’est inusité, mais ce n’est pas rare. [...] On observe au Québec en moyenne six tornades par année, indique-t-il. La plupart sont de force F0 et F1, mais on peut à l'occasion en avoir de force F2 ou F3. »

Un arbre déraciné à Saint-Joseph, en BeauceUn arbre déraciné à Saint-Joseph, en Beauce Photo : Radio-Canada / Marie-Maude Pontbriand

Plusieurs arbres ont été déracinés. Des pannes d'électricité ont été signalées, des lignes de transmission s'étant abattues au sol.

Le propriétaire de la ferme Jolu, Lucien Vachon, a eu toute une frousse. « La pluie a frappé dans les vitres et on voyait que le vent arrivait, relate-t-il. D'un coup, ça s'est mis à gronder partout. On ne voyait plus rien dehors. Tout était blanc et gris. [...] Ça a duré entre une minute et une minute et demie. »

Heureusement, personne n'a été blessé.

Québec

Justice et faits divers