•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier cas humain d'infection par le virus du Nil à Ottawa

Sept moustiques en-dessous d'un microscope (Archives)

Des moustiques sous un microscope (Archives)

Photo : Radio-Canada / Pamela Kazekare

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Santé publique Ottawa (SPO) a confirmé vendredi un premier cas humain d'infection par le virus du Nil occidental (VNO) à Ottawa pour la saison 2017.

« Les tests effectués sur des échantillons de moustiques provenant de zones urbaines à Ottawa démontrent la présence de moustiques domestiques (Culex pipiens) infectés par le VNO », fait savoir SPO dans un communiqué.

Cela confirme que « tous les résidents d’Ottawa sont à risque d’être exposés au VNO s’ils sont piqués par ces moustiques ».

Il rappelle donc l'importance de se protéger contre les piqûres de moustique et d’éliminer les points d’eau stagnante.

Quelques conseils pour éviter les piqûres de moustique :

  • Appliquer sur la peau exposée et les vêtements un insectifuge approuvé par Santé Canada à base de DEET ou d'Icaridine
  • Se protéger davantage entre le crépuscule et l'aube
  • Pour protéger la peau exposée, porter des vêtements aux couleurs claires et tissés serrés, à savoir des pantalons longs, des chemises à manches longues, des bas et des souliers
  • S'assurer que les moustiquaires de toutes les portes et fenêtres de la maison sont en bon état
  • Réduire le nombre de points d’eau stagnante autour de la maison (bains d’oiseaux, jouets, soucoupes sous les pots de fleurs, couvertures de piscine, vieux pneus, brouettes, sceaux et cannettes, etc.)
  • Veiller à ce qu'un grillage recouvre en tout temps toutes les ouvertures des tonneaux pour récupérer l'eau de pluie

Source : Santé publique Ottawa

Quels symptômes?

Si la plupart des personnes ne présenteront aucun symptôme d'infection, environ 20 % d’entre elles pourraient manifester des symptômes semblables à ceux de la grippe, dont de la fièvre, des maux de tête et des douleurs musculaires, et potentiellement une éruption cutanée.

Dans moins de 1 % des cas, le patient peut présenter des symptômes beaucoup plus graves. L’infection s’attaque au système nerveux central et augmente avec l'âge. Les personnes âgées ainsi que les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus à risque de subir une atteinte à leur santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !