•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • La bière avant l’époque des microbrasseries

    Radio-Canada

    La Journée mondiale de la bière est célébrée tous les premiers vendredis du mois d'août, depuis 2007. La consommation de cette boisson millénaire a beaucoup évolué au Québec et au Canada au cours des dernières décennies avec l'essor des microbrasseries. Découvrez en archives comment l'on parlait de la bière dans les années 1970, 1980 et 1990.

    Dans un reportage du 1er décembre 1978, Simon Durivage se penche sur le goût de la bière à l’émission Consommateurs Plus. L’animateur fait déguster 18 bières québécoises à des testeurs attablés dans une brasserie. Alors que les noms des marques sont camouflés, les participants s’expriment sur leurs préférences. Résultat : les bières se distinguent mal les unes des autres.

    Devant cette uniformité, le public de l’époque manifestait un intérêt pour d’autres saveurs, pour d’autres goûts, pour des produits différents. Jusqu’au début des années 1980, seules les brasseries et les tavernes servaient des bières importées.

    Montréal ce soir, 26 octobre 1987

    Le Vieux Munich, un bar d’inspiration bavaroise, offrait des bières allemandes à ses clients. Au Montréal ce soir du 26 octobre 1987, animé par Charles Tisseyre, Josée Blanchette se rend dans cette institution pour participer à la section montréalaise de l’Oktoberfest. La journaliste y décrit les festivités colorées de cet événement qui célèbre la bière.

    Règle générale, on ne vient pas au Vieux Munich pour la finesse de la gastronomie. Non, on vient avant tout s’amuser et lever le coude en bonne compagnie.

    La journaliste Josée Blanchette

    Situé au coin du boulevard René-Lévesque et de la rue Saint-Denis à Montréal, le Vieux Munich a attiré les fêtards de 1967 à 1995.

    Édition Magazine, 5 août 1993

    Josée Blanchette continue à s’intéresser à cette boisson alcoolisée en racontant l’histoire de la bière à l’émission Édition Magazine du 5 août 1993. Elle nous instruit sur les origines de la bière, la date de son arrivée au Canada (vers 1620) et même l’avènement des microbrasseries artisanales.

    La première génération de microbrasseries au Québec a fait son apparition à la fin des années 1980, avec Le Cheval Blanc, les Brasseurs du Nord, McAuslan, etc.

    Pour en savoir un peu plus sur la bière :

    • Le froment se retrouve dans la composition des bières blanches, brassées à base de malt de froment. C’est la forte concentration de gluten contenu dans le froment qui confère à cette bière un aspect un peu trouble.
    • Plus la couleur de la bière est foncée, plus la bière est acide. Ainsi, une bière blonde ou lager est plus douce et plus sucrée qu’une ale, ou bière à fermentation haute, dont l’amertume et l’acidité sont plus prononcées.
    • La Pilsener est une bière blonde brassée selon la recette originale élaborée par la brasserie Pilsen, en République tchèque. Très houblonnée et peu maltée, c’est une bière douce. La majorité des pils offertes en Europe dérivent de ce type de bière.
    • La bière trappiste est une bière à fermentation haute brassée par les moines des abbayes cisterciennes, les « trappistes ». Durant la Révolution française, ils fuient le monastère de La Trappe, en Normandie (France), pour se réfugier en Belgique et aux Pays-Bas, où ils perpétuent leur tradition séculaire de brassage.
    • Avant l’addition de houblon, au 11e siècle, les bières fermentées étaient dénommées cervoises.
    • Le houblon est une plante grimpante de la famille du cannabis. Ses fleurs produisent une poudre jaune contenant des résines amères. Utilisées pour aromatiser la bière, elles ont des propriétés antiseptiques et antioxydantes.
    Encore plus de nos archives 

    Archives

    Alimentation