•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan envisage la vente de logements sociaux

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall.
Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall. Photo: La Presse canadienne / Sean Kilpatrick
Radio-Canada

La Saskatchewan envisage de vendre certaines de ses 18 000 unités de logement pour personnes à faible revenu, selon un courriel d'une porte-parole du premier ministre Brad Wall.

Kathy Young indique que la province en a discuté avec les municipalités et les autorités locales du logement, car elle évalue les possibilités de vente.

La province dit que, si ces logements sont achetés par de nouveaux propriétaires, ces derniers devront honorer les baux existants. De plus, les nouveaux acquéreurs devront respecter les loyers, qui s’élèvent à 30 % du revenu du locataire, en vertu de tarifs réglementés par le gouvernement.

Dans le cas d'une possible vente des logements, toute expulsion ou tout déplacement de locataire sera interdit, assure la province.

La porte-parole du premier ministre rappelle que la Société de logement de la Saskatchewan a vendu plus de 650 logements sociaux depuis 2003.

Des informations incomplètes, dit l'opposition

Pour sa part, Ryan Meili, le porte-parole de l'opposition en matière de logement, aussi aspirant à la direction du NPD, affirme sentir de la déception de la part des communautés concernées.

Il a du mal à voir en quoi le fait de détenir des logements sociaux et de fournir des loyers à coût modique est un problème pour l’État.

Le député de Saskatoon-Meewasin Ryan MeiliLe député de Saskatoon-Meewasin Ryan Meili Photo : Radio-Canada

« Je ne vois pas exactement quel est le problème que le gouvernement essaie de résoudre en vendant ces immeubles, qui offrent de bons services pour la communauté. Ce n’est pas nécessaire de les vendre », avance-t-il.

Il reproche également au gouvernement d’offrir des informations incomplètes.

Le fait que ça ne soit pas transparent, que ça ne soit pas très clair, c’est un problème.

Ryan Meili, porte-parole de l'opposition en matière de logement

« On a besoin de savoir pourquoi le gouvernement veut vendre ces édifices en particulier, combien il gagnera avec ça, combien de personnes âgées vont être déplacées, et quelles sont les autres options possibles », estime le député néo-démocrate.

Avec les informations de CBC News et de Carl Sincennes

Saskatchewan

Immobilier