•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle technique nanomédicale pourrait guérir des maladies auto-immunes

Images du cerveau d'un patient atteint de sclérose en plaques

Images du cerveau d'un patient atteint de sclérose en plaques

Photo : iStock

Radio-Canada

Un groupe de chercheurs de l'Université de Calgary travaille sur une nouvelle technique pour guérir plusieurs maladies auto-immunes en utilisant la nanomédecine.

Le Dr Pere Santamari étudie l'utilisation de la nanomédecine pour soigner les maladies auto-immunes sans qu'il y ait des effets négatifs sur le système immunitaire. Selon lui, aucun médicament sur le marché ne permet d'obtenir ces résultats.

« Nous pensons que, avec un peu de chance, ce travail peut potentiellement révolutionner la médecine », a expliqué le Dr Santamaria, de l'Université de Calgary.

Novartis, une des plus grandes entreprises pharmaceutiques du monde, s'est associée avec le chercheur et son entreprise, Parvus Therapeutics, dans le but de mettre le remède sur le marché.

Le Dr Santamaria a bon espoir que ce partenariat sera bénéfique à de nombreux patients. Une centaine de maladies auto-immunes pourraient être guéries, notamment le diabète type 1.

Une maladie auto-immune, qu'est-ce que c'est?

Il s'agit d'une maladie définie par Le Larousse comme étant caractérisée par une agression de l'organisme par son propre système immunitaire. Le diabète de type 1, la sclérose en plaques, le lupus, les thyroïdites auto-immunes, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, le syndrome de Goujerot-Sjögren et la maladie de Crohn sont des exemples de maladies auto-immunes fréquentes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Médecine

Science