•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« J’étais dévasté quand j’ai appris la nouvelle », dit De Grasse

Andre De Grasse célèbre l'obtention de sa médaille d'argent au 200 mètres, à Rio, 18 août 2016.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn (Archives)

Radio-Canada

Le sprinteur canadien Andre De Grasse met une fin abrupte à sa saison en raison d'une blessure, a-t-il annoncé, mercredi. Il ne pourra pas participer au dernier tour de piste d'Usain Bolt aux Championnats du monde, à Londres, qui commenceront à la fin de la semaine.

De Grasse a subi une élongation de grade 2 aux ischiojambiers, c'est-à-dire une déchirure musculaire partielle, lorsqu'il s'entraînait à faire des départs lundi.

« Après avoir subi une blessure cette semaine, je suis attristé d'annoncer à mes partisans que je ne serai pas en mesure de courir à Londres », a écrit De Grasse sur son compte Twitter officiel au moment de l'annonce.

Le Canadien a ensuite réagit à la nouvelle devant caméra, jeudi.

« Nous allons devoir passe à autre chose et être prêt pour l’année prochaine, a affirmé De Grasse. Il va toujours y avoir des hauts et des bas, de très grands hauts comme les Jeux panaméricains, la NCAA, les Championnats du monde [à Pékin] et les Jeux olympiques [à Rio], éventuellement quelque chose allait se passer.

« Cela va toujours me motiver à être meilleur. C’est une expérience d’apprentissage pour moi et mon équipe, nous allons seulement être meilleurs après cette situation. L’année prochaine nous allons revenir encore plus forts, et les choses vont se replacer.

J’apprécie l’aide des gens, tout le monde m’encourage ma famille, mes amis, le Canada tout entier. Ils sont venus vers moi et m’ont dit que tout allait être correct.

Andre De Grasse

« J’étais dévasté quand j’ai appris la nouvelle. Plus les jours avancent et plus ça va mieux. »

Vous pouvez écouter l'entrevue en anglais ici :

Entrevue avec Andre De Grasse

Le sprinteur est allé se faire examiner mercredi à Munich, a expliqué l'entraîneur Stuart McMillan. Le Dr Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt, qui a déjà traité Usain Bolt, a confirmé à De Grasse qu'il raterait cinq ou six semaines d'activité.

Quand Andre va voir les huit hommes en finale et qu’il ne sera pas là, je pense que c’est là que ça va le frapper le plus.

Stuart McMillan

Le médaillé de bronze au 100 m aux derniers mondiaux à Pékin, en 2015, devait être le principal adversaire du Jamaïcain dans cette épreuve samedi soir.

C'était censé être la dernière fois que De Grasse, 22 ans, allait se mesurer à Bolt, puisque le détenteur de 11 titres aux mondiaux a dit qu'il se retirerait après cette compétition.

La confrontation tant attendue n'aura finalement pas lieu.

« Le fait que c’était sa dernière occasion de battre Bolt, c’est ce qui le hantera le plus », croit McMillan.

Voyez le message qu'il a écrit à ces partisans en anglais :

 

Suivez les mondiaux d'athlétisme à ICI Radio-Canada Télé le 5 août de 14 h à 17 h, et les 6, 12 et 13 août de 15 h à 17 h.

Radio-Canada.ca/sports proposera la webdiffusion en direct de toutes les épreuves du 4 au 13 août. Seules les épreuves en soirée à Londres (en après-midi à Montréal) seront commentées.

Consultez ici l'horaire de diffusion en ligne.

Avec les informations de La Presse canadienne

Athlétisme

Sports