•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le français perd du terrain dans les Maritimes

Statistique Canada dévoile les données du recensement 2016 sur la langue.

Photo : iStock / iStockPhoto

Radio-Canada

Moins de Canadiens affirment avoir le français comme première langue officielle parlée en 2016 qu'en 2011 au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard, selon les données de Statistique Canada.

Des quatre provinces atlantiques, seule Terre-Neuve-et-Labrador a vu une hausse du français comme première langue officielle parlée.

 

La situation est inquiétante, selon Jean Johnson, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne. « En 2017, nous ne sommes pas du tout où nous devrions être, lance-t-il. Un recul démographique en français dans les régions comme la péninsule acadienne ou l'est de l'Ontario est inquiétant. »

Il n'y a pas de quoi à être satisfait. Loin de là.

Jean Johnson, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne

Pour Kevin Arseneau, président de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick, la solution passe par l'immigration. « Que les francophones s'occupent eux-mêmes de l'immigration francophone et qu'une dualité s'installe. Que ce soit un ministère ou un département qui fonctionne entièrement en français et qui a comme objectif de réfléchir à l'immigration francophone et non l'immigration dans son ensemble. »

L'heure est arrivée pour la dualité en immigration au Nouveau-Brunswick.

Kevin Arseneau, président de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick

Bilinguisme

Le bilinguisme est en croissance dans toutes les provinces et tous les territoires du Canada. Par contre, c'est au Nouveau-Brunswick, seule province officiellement bilingue, que cette croissance est la moins forte.

 


Autres langues

Finalement, dans un contexte de forte immigration et de diversité linguistique accrue, Statistique Canada observe que les Canadiens sont de plus en plus plurilingues.

D'ailleurs, les statistiques démontrent une forte croissance de l'arabe entre 2011 et 2016 en Atlantique comme langue parlée à la maison.

La seule exception est l'Île-du-Prince-Édouard, où le mandarin occupe le premier rang.

Plus de personnes seules

Autres données du rencensement, le nombre de couples vivant avec des enfants a décliné entre les années 2011 et 2016, également causé par un vieillissement de la population. En fait les provinces de l'Atlantique ont enregistré le plus bas taux de couples vivant avec des enfants en 2016.

Plus encore, le nombre de personnes vivant seule a augmenté plus que partout ailleurs au Canada au cours des 15 dernières années.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Société