•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépassement de coût probable au parc éolien Nicolas-Riou

Des équipements de constructions devant une éolienne sans hélice sur le site du futur parc éolien Nicolas-Riou

Les travaux au parc éolien Nicolas-Riou ont été perturbés par la grève des ingénieurs de l'État.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

La grève des ingénieurs de l'État a ralenti l'avancement des travaux d'aménagement du parc éolien Nicolas-Riou dans la MRC des Basques. La direction doit ainsi redoubler d'ardeur pour respecter l'échéancier et le budget du projet.

Une interdiction aux poids lourds de circuler sur le pont de la rivière Trois-Pistoles a, elle aussi, perturbé les délais imposés.

Par conséquent, les responsables du projet doivent ajouter des grues et de la main-d'œuvre additionnelle au retour des vacances de la construction pour respecter l’échéancier.

La date d’entrée en fonction du parc est fixée au 1er décembre.

Le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, Michel Lagacé, admet qu'il y aura des coûts supplémentaires reliés l'opération.

Quand on parle d'un projet de 500 millions, je dirais qu'il y a des limites un peu partout à l'intérieur du budget. Mais je le répète: pour les coûts supplémentaires, on va regarder qui doit les assumer. Ce ne sera peut-être pas le parc en tant que tel.

Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup

Selon lui, les municipalités n'auront pas à éponger les sommes nécessaires.

Des camions devant une éolienne en construction au parc éolien Nicolas-RiouAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La date d’entrée en fonction du parc éolien Nicolas-Riou est fixée au 1er décembre 2017.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

De son côté, le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, dit qu'il est trop tôt pour chiffrer le montant du dépassement de coût.

Il indique que les municipalités se montrent impatientes à pouvoir profiter des redevances de l'éolien.

Toutefois, Bertin Denis se réjouit de la prudence dont les municipalités ont fait preuve en ce qui concerne ces revenus supplémentaires évalués à 1,1 million de dollars pour l'ensemble des municipalités.

On a pris nos précautions. En 2017, on n'a rien mis comme revenu au niveau des municipalités. S'il y a quelque chose, ce sera en surplus. Pour 2018, rien n'est encore fait, donc on prendra la mesure à ce moment-là.

Bertin Denis, préfet de la MRC des Basques

Le parc éolien Nicolas-Riou est un projet de 65 éoliennes qui doivent produire 3,3 mégawatts d'électricité. Il s'agit d'un partenariat public-privé.

D’après les informations de Jérôme Lévesque-Boucher

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Économie