•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada se range derrière ses alliés contre la Corée du Nord

Chargement de l’image

Le premier ministre Justin Trudeau donne un discours à Surrey, en Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne / Ben Nelms

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre Justin Trudeau affirme que le Canada continuera d'oeuvrer avec ses alliés afin que la Corée du Nord renonce à ses ambitions nucléaires.

Cependant, lors d'une tournée des zones dévastées par les feux de forêt en Colombie-Britannique, lundi, M. Trudeau a signalé qu'il était trop tôt pour déterminer si le Canada participerait à une action militaire contre la Corée du Nord.

Le premier ministre Trudeau qualifie les récents essais de missiles nord-coréens de provocateurs et d'irresponsables.

Vendredi dernier, la Corée du Nord a lancé un missile balistique qui est tombé dans la mer, au large du Japon, après avoir volé pendant plus de 45 minutes, soit plus longtemps que n'importe quel autre missile nord-coréen selon des dirigeants japonais, sud-coréens et américains.

L'essai du missile a provoqué la colère du gouvernement du Japon. Le premier ministre Shinzo Abe a convoqué son conseil de sécurité nationale.

Dimanche, les États-Unis ont envoyé deux bombardiers supersoniques au-dessus de la péninsule coréenne.

Le régime de Pyongyang avait testé, le 4 juillet, son premier missile balistique intercontinental.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !