•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

La fête des bleuets à Dolbeau-Mistassini

Activités au Festival du Bleuet de Mistassini en 1968

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Du 2 au 6 août, le bleuet est à l'honneur au Festival du bleuet de Dolbeau-Mistassini. Fondée en 1960, cette fête annonce le début de la récolte du petit fruit bleu. Découvrez des images d'archives de cet événement incontournable du folklore culinaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Ces extraits de tournage du 11 août 1968 nous montrent les activités qui ont cours pendant le Festival. Lors de la dégustation d’une tarte géante, des enfants en profitent pour terminer le gigantesque dessert, à même le plat. Des hommes transportent des boîtes de bleuets sur le dos lors de la course du portageur. Enfants et adultes participent au concours de mangeurs de tartes où les concurrents ne peuvent utiliser leurs mains.

La municipalité de Dolbeau-Mistassini est née de la fusion des villes de Dolbeau et de Mistassini en 1997. Elle se revendique comme la « capitale mondiale du bleuet sauvage », puisque l’abondant petit fruit sauvage est devenu un moteur de l’économie locale.

La popularité du bleuet sauvage

  • Le bleuet pousse en bordure des forêts, mais surtout sur des terres brûlées ou sur des terrains fraîchement déboisés.
  • Surnommés les « Bleuets », les habitants du Lac-Saint-Jean sont des fervents de « la manne bleue ».
  • La mise en marché du bleuet sauvage date de la fin du 19e siècle. Les producteurs expédient alors leur récolte par train, à partir de Roberval.
  • La récolte du bleuet sauvage se déroule de la mi-août à la mi-septembre. Des familles de cueilleurs et des étudiants se déplacent parfois à des centaines de kilomètres pour le cueillir dans la nature.
  • Le Lac-Saint-Jean n’est pas le seul producteur de bleuets. Au Québec, on en fait la cueillette en Abitibi et sur la Côte-Nord. La Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique récoltent aussi le petit fruit bleu.
Encore plus de nos archives 

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.