•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ancien membre de gang utilise ses talents culinaires pour aider les jeunes à risque

Le chef cuisinier Robert Rodericks, également surnommé « chef Bear », vient en aide aux adolescents à risque en leur inculquant le goût de la cuisine, afin de leur éviter de se retrouver dans la rue.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un chef cuisinier propriétaire d'une entreprise de traiteur tente de doter les adolescents à risque de Winnipeg de compétences culinaires afin de leur donner un moyen de sortir des gangs de rue.

Lui-même ancien membre de gang, Robert Rodericks, propriétaire du service de traiteur The Ghetto Chef, raconte qu’il a travaillé très fort depuis la naissance de sa fille pour transformer sa vie et réaliser son rêve d’adolescent de devenir chef cuisinier.

Mon but, c’est de prendre en charge autant de jeunes que possible et de leur montrer qu’ils sont capables de sortir des gangs, de briser le cycle de la rue, tout comme moi, j’ai été capable de le faire.

Robert Rodericks, chef de cuisine et propriétaire, The Ghetto Chef

« Bien des gens m’ont connu quand je terrorisais les quartiers du centre-ville. Je préfère que les jeunes me voient comme je suis maintenant, comme chef, mais je ne leur cache pas mon passé », explique-t-il dans une cuisine où il montre à des adolescents comment préparer un poulet farci.

Je leur dis qu’il y a tout de même plus à faire dans la vie que de porter des pantalons amples qui tombent et des bandanas, et de semer le chaos dans la rue.

Robert Rodericks, chef de cuisine et propriétaire, The Ghetto Chef

Même si les jeunes n'envisagent pas de faire des arts culinaires une carrière, Robert Rodericks souligne que la cuisine et la discipline que ça implique sont des compétences essentielles que tout jeune devrait acquérir.

L’homme de 32 ans affirme qu’il voit déjà des progrès auprès des cinq adolescents qui profitent actuellement de son mentorat.

De bonnes actions qui font boule de neige

Tegan Henderson, âgée de 17 ans, a rencontré Robert Rodericks en juin et a récemment quitté un gang de rue. L’adolescente raconte qu’elle a dû faire face à de nombreuses difficultés dans son enfance et qu’elle choisit consciemment d'éviter les drogues.

Je n’étais pas sur le bon chemin et j’avais de mauvaises fréquentations. J’étais de plus en plus impliquée dans des activités entourant les rituels d’initiation d’un gang. J’allais à la ruine.

Tegan Henderson, employée de The Ghetto Chef

Quand elle était petite fille, la Winnipégoise adorait faire la cuisine et voulait travailler dans un restaurant. Maintenant, elle est serveuse au Ghetto Chef et espère retourner à l’école pour terminer ses études et, par la suite, suivre une formation pour devenir cosmétologue.

Quant à Keaton Paul, nouvelle recrue de 17 ans depuis la semaine dernière, il songe déjà à rentrer à l’école à l’automne.

Des adolescents préparent à manger dans une cuisineAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tegan Henderson (à gauche) et Keaton Paul (à l'extrême droite) espèrent changer leur vie avec un peu d'aide du chef cuisinier Robert Rodericks.

Photo : Radio-Canada

Bien qu’il n’ait jamais fait partie d’un gang de rue, l’adolescent révèle qu’il a tout de même connu ses « propres luttes et démons ».

« Je veux retourner à l’école et apprendre à aider d’autres jeunes à risque à rester dans le droit chemin », affirme-t-il.

Selon les informations de Nelly Gonzales, CBC News

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Jeunesse