•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

États-Unis : Scaramucci démis de ses fonctions après 10 jours

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le directeur des communications de la Maison-Blanche, Anthony Scaramucci

En poste depuis quelques jours seulement, Anthony Scaramucci a un début de mandat plus que controversé.

Photo : Reuters / Yuri Gripas

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le nouveau directeur des communications de la Maison-Blanche, Anthony Scaramucci, n'aura pas réussi à occuper ses fonctions pendant plus de 10 jours. La présidence américaine confirme qu'il quitte ses fonctions après une semaine de travail durant laquelle ses déclarations fracassantes auront dominé l'actualité américaine.

La porte-parole de la Maison-Blanche a confirmé lundi, lors d’une conférence de presse, qu'Anthony Scaramucci abandonnait ses fonctions de directeur des communications de la Maison-Blanche.

« M. Scaramucci a jugé qu’il était mieux de laisser au secrétaire général, John Kelly, une page vierge et la capacité de monter ses propres équipes », a déclaré Sarah Senders, qui a refusé de préciser si John Kelly, qui a été assermenté ce lundi, était derrière le départ du sulfureux directeur des communications de la Maison-Blanche.

Mme Senders a affirmé que M. Scaramucci n’aura pas d’autre poste au sein de la Maison-Blanche.

Elle a ajouté que le président Donald Trump a jugé « déplacés » les propos tenus dans la presse par le désormais ex-directeur des communications de la Maison-Blanche.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le nouveau directeur des communications du président américain Donald Trump, Anthony Scaramucci, le jour de l'annonce de la démission du porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer, le vendredi 21 juillet 2017.

Notre entrevue avec John Parisella, chercheur invité au CÉRIUM de l'Université de Montréal

Photo : Reuters / Jonathan Ernst

Anthony Scaramucci a eu des mots insultants et vulgaires à l'égard de hauts responsables de l'administration Trump, dont Steve Bannon et Reince Priebus, l'ex-secrétaire général limogé vendredi soir par Trump via un tweet.

M. Priebus avait été ouvertement pris à partie par M. Scaramucci la semaine dernière, l'accusant d'être à l'origine de fuites médiatiques.

Malgré une semaine riche en rebondissements à Washington, le président américain a assuré lundi que la Maison-Blanche n'était pas plongée dans le chaos.

« Taux de chômage le plus bas en 17 ans, salaires en hausse, frontières sécurisées », a ajouté Donald Trump sur Twitter, avant de conclure : « Pas de chaos à la Maison-Blanche! »

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !