•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de l'actrice Jeanne Moreau

La comédienne française Jeanne Moreau arrive pour la présentation du film Vicky Cristina Barcelona, du réalisateur américain Woody Allen, lors du 61e Festival de Cannes, en mai 2008.

Photo : Reuters / Vincent Kessler

Radio-Canada

La comédienne française Jeanne Moreau, qui a connu une carrière internationale remarquable au théâtre, au cinéma et dans la chanson, est morte à Paris à l'âge de 89 ans.

La nouvelle a été confirmée par son agent. Elle a été découverte sans vie lundi dans son domicile.

Le président de la France Emmanuel Macron lui a rendu hommage. « Il est des personnalités qui à elles seules semblent résumer leur art. Jeanne Moreau fut de celles-ci », a-t-il déclaré par communiqué.

Avec elle disparaît une artiste qui incarnait le cinéma dans sa complexité, sa mémoire, son exigence.

Emmanuel Macron, président de la République française

La comédienne à la voix grave a fait ses débuts au théâtre en 1947 à 19 ans.

Mais c'est au cinéma qu'elle se révèle au grand public en 1957, dans le film Ascenseur pour l'échafaud, de Louis Malle.

Jeanne Moreau et Louis Malle en 1957

Jeanne Moreau et Louis Malle en 1957

Photo : Getty Images

Un an plus tard, elle fait scandale dans un autre film de Louis Malle, Les amants. Il s’agissait d’un film d’une grande audace sensuelle pour l’époque.

Par la suite, elle nous fera découvrir sa voix dans le film à succès Jules et Jim, de François Truffaut.

« Moi, je suis devenue une vedette grâce à la nouvelle vague française, et après j'ai tourné avec des réalisateurs qui sont devenus très connus. Mais quand j'ai décidé de tourner avec Truffaut, il n'avait pas encore tourné son premier film. »

Durant sa carrière, elle travaille avec plusieurs grands réalisateurs, dont Orson Welles, qui dira d'elle qu'elle est « la meilleure actrice du monde ».

Jeanne Moreau et Miles Davis

Jeanne Moreau et Miles Davis

Photo : Getty Images

Tout au long de son parcours, elle fait un saut derrière la caméra, chante, tourne à la télévision et ne manque pas de retourner sur les planches.

Elle a d’ailleurs interprété Le tourbillon, du film Jules et Jim de François Truffaut, qu’elle a chanté avec Vanessa Paradis à Cannes en 1995.

 

Son prix Molière pour Le récit de la servante Zerline en 1988 la bouleverse. « Le temps a été comme un accordéon. J'étais en 88 et en même temps à mes débuts quand ma mère me faisait travailler avant le conservatoire. C'est rare un moment comme ça, en quelques secondes on se rend compte du chemin parcouru, ça été très bouleversant », disait-elle.

Elle a tourné au Québec

Présidente du Festival des films du monde de Montréal en 1996, elle revient au Québec en 2005 pour tourner dans le film d'Yves Desgagné Roméo et Juliette.

On lui demande alors ce qui l’a convaincue de venir tourner ici : « Le sujet, l'enthousiasme, la fougue du réalisateur. Et je suis très contente d'être ici. »

« Travailler avec un jeune réalisateur, ça a toujours été son dada. C’est l’une des actrices qui a fait le plus de premiers films au monde », explique Yves Desgagnés, ajoutant qu’il avait « plutôt été à l’école de Jeanne Moreau que l’inverse ».

Elle avait une telle expérience qu’elle me conseillait sur le positionnement de ma caméra. Sur un plateau […] elle pouvait être très autoritaire, mais toujours respectueuse. On discutait, mais il n’y avait jamais de contestation.

Yves Desgagnés

« Et comme tous les grands acteurs, elle s’est laissée dirigée », poursuit-il, estimant avoir énormément appris de cette femme qu’il décrit comme « généreuse, curieuse, charmante, ouverte et séductrice ».

« Tous les jours après le tournage, j’allais la reconduire à son hôtel et elle m’invitait dans sa suite. Jusqu’à 2 ou 3 h du matin, on parlait de théâtre, d’auteurs, de son rapport avec les autres réalisateurs », raconte M. Desgagnés, ajoutant que cette expérience fut pour lui un « grand privilège ».

La comédienne, qui incarnait des femmes complexes, volontaires et insoumises, a compté plus d’une centaine de films à son actif. Elle a notamment obtenu des Césars, dont celui de la meilleure actrice pour La vieille qui marchait dans la mer, en 1992.

Le cinéma était sa vie. Jamais elle ne l'a considéré comme une carrière.

Avec les informations de Agence France-Presse, La Presse canadienne, et Reuters

Cinéma

Arts