•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Anne aux pignons verts, héroïne japonaise

Touriste japonaise déguisée en Anne Shirley souriant à la caméra

Touriste japonaise qui prend une photo déguisée en personnage d'Anne Shirley à la boutique Cavendish Figurines, sur l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Anne... La maison aux pignons verts est un incontournable de la littérature canadienne. Traduit en 20 langues, adapté au cinéma et à la télévision, le roman est aussi un phénomène qui va bien au-delà des frontières canadiennes. Saviez-vous que ce récit de Lucy Maud Montgomery remporte un vif succès au Japon? Pour le 150e anniversaire du Canada, nous vous offrons de découvrir en archives l'ampleur du tourisme japonais à l'Île-du-Prince-Édouard.

Au National hebdo du 30 août 2008, l’animateur Martin Robert présente l’engouement nippon pour le personnage d’Anne Shirley.

Chaque année, près de 20 000 touristes japonais traversent l’Atlantique pour visiter l’Île-du-Prince-Édouard. Parmi les arrêts de leur itinéraire en autocar : le site de la maison aux pignons verts et les boutiques de souvenirs qui offrent une multitude de produits dérivés à l’effigie de l’héroïne.

Anne est une vedette de la culture populaire. Sa personnalité indépendante est à l’opposé de la tradition japonaise, et ça plaît.

Une citation de : L'animateur Martin Robert

Le reportage de Jacques Giguère fait aussi un détour à Tokyo, au Japon, où l’on présente une comédie musicale basée sur l'histoire d'Anne aux cheveux roux. L’interprète japonaise d’Anne se dit inspirée par la vision du monde de son personnage : « Chaque jour il y a quelque chose qui nous rend heureux. »

Diffusée ce printemps à CBC, la nouvelle télésérie Anne prend l’antenne en français dès le 5 août sur les ondes d’ICI ARTV. La série sera aussi diffusée ultérieurement sur ICI Radio-Canada Télé.

Anne aux pignons verts, héroïne japonaise

  • Dans les faits, la maison aux pignons verts que l’on peut visiter dans le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard est celle de cousins de l’auteure. Cette dernière s’inspire du lieu pour son roman, sans toutefois y avoir habité. Acquise par le gouvernement pour être incluse dans le parc en 1937, la maison est déclarée monument national en 1997.
  • Avonlea, le village fictif qui voit grandir Anne Shirley, ressemble énormément à Cavendish, où Maud Montgomery passe son enfance et son adolescence.
  • Tout comme Anne Shirley, Lucy Maud Montgomery est orpheline — sa mère meurt lorsqu’elle a 21 mois — et grandit chez des personnes plus âgées — son père la confie à ses grands-parents maternels qui habitent le village de Cavendish, à l’Île-du-Prince-Édouard.
  • C’est sous le titre Anne aux cheveux roux (Red-Haired Anne ou Akage no An, en japonais) qu’est traduit le livre en japonais pour la première fois, en 1952.
  • À ce moment, le Japon est peuplé d’orphelins, victimes de la Seconde Guerre mondiale et des deux bombes atomiques. L’histoire de cette fillette sans parents, élevée dans une maisonnée sans amour, leur va droit au cœur.
  • Au début des années 1990, Anne est complètement intégrée dans la culture populaire japonaise. L’héroïne de Lucy Maud Montgomery devient prétexte à tout : des livres sur la façon de faire des pots-pourris, sur la couture, les herbes, la vie à la campagne.
  • Les femmes japonaises ont pris l’habitude de relire les romans de la série lorsqu’elles entrent dans la vie professionnelle. L'histoire d'Anne est considérée comme un guide de vie, tant spirituel que pratique.
  • Films, dessins animés, pièces de théâtre, magazines et mangas : la popularité d'Anne aux cheveux roux ne dérougit pas au Japon.
Encore plus de nos archives 

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.