•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Christy Clark quitte la vie politique

Christy Clark a présenté vendredi ses excuses à John Horgan, le chef de l’opposition.
Christy Clark a présenté vendredi ses excuses à John Horgan, le chef de l’opposition. Photo: La Presse canadienne / Darryl Dyck
Radio-Canada

L'ex-première ministre britanno-colombienne Christy Clark a annoncé sa démission comme chef du Parti libéral de la province.

Christy Clark a été première ministre de la province pendant six ans avant de démissionner comme chef du gouvernement au mois de juin, après sa défaite en Chambre sur un vote de défiance.

Elle a été élue à la direction du parti, qui était alors au pouvoir, en 2011.

Je suis fière de tout ce que l’équipe libérale de la province a accompli.

Christy Clark, dans un communiqué

Rich Coleman, le député libéral de Langley East, sera le chef intérimaire du parti.

M​​ême si nous respectons sa décision, nous sommes profondément déçus.​

Caucus du Parti libéral de la Colombie-Britannique

Dans un communiqué, l’ex-première ministre écrit que cela a été un « honneur et privilège incroyable » de servir les Britanno-Colombiens au cours des dernières années.

Selon son porte-parole, Stephen Smart, Mme Clark quittera aussi son poste de députée de Kelowna-West à l’Assemblée législative.

Bill Bennett, l'un des plus anciens membres du Cabinet Clark, a déclaré qu'il était en contact régulier avec la chef libérale, mais qu'il n'avait aucune idée qu'elle allait prendre une telle décision.

Je suis choqué et, je dois admettre, déçu.​

Bill Bennett, membre du Cabinet de Christy Clark

​« Elle a clairement pris cette décision dans l'intérêt de la province. Cela prend beaucoup de courage, il ne fait aucun doute qu'elle aurait pu rester », a ajouté Bill Bennett, qui estime que le caucus du Parti libéral la soutenait fortement.​

Une carrière saluée par ses opposants

Sur son compte Twitter, le nouveau premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, a remercié Christy Clark pour les années qu'elle a consacrées au service public, soulignant son rôle en tant que chef de la province, mais aussi lorsqu'elle a été dans l'opposition.

John Horgan n'a pas manqué d'évoquer leurs divergences. « Même si nous avons représenté deux partis différents, nous sommes unis dans nos convictions selon lesquelles notre travail consiste à oeuvrer tous les jours pour construire une meilleure province », a-t-il déclaré. M. Horgan lui souhaite le meilleur à venir ainsi qu'à sa famille.

C'est la fin, je crois, d'une ère pour elle et pour le Parti libéral de la Colombie-Britannique. [...] Après 16 ans [de gouvernement libéral], je pense que c'est bon pour le Parti [libéral] et pour la démocratie.

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Andrew Weaver, le chef du Parti vert, lui a aussi adressé ses voeux et ses remerciements pour avoir été « une féroce défenseuse de la Colombie-Britannique, ici et dans les quatre coins du monde ».

M. Weaver a déclaré que cela a été un honneur de travailler avec Christy Clark sur l'élaboration de politiques protégeant les étudiants de l'enseignement postsecondaire contre la violence sexuelle sur le campus.

Cette expérience a démontré ce que nous pouvons accomplir lorsque les membres de la Chambre travaillent ensemble.

Andrew Weaver, chef du Parti vert de la Colombie-Britannique

Défaite de justesse

Aux dernières élections, son parti a été réduit à un gouvernement minoritaire, malgré le fait que les libéraux détenaient une forte majorité au début de la campagne.

« Je compte rester en poste, peu importe le rôle qui m'est assigné par cette Chambre », avait-elle dit le 8 juin, semblant indiquer qu’elle restait ouverte à devenir chef de l’opposition, advenant sa défaite à l'Assemblée.

Fin juin, le NPD s'est associé au Parti vert pour prendre le pouvoir.

Cependant, le discours du Trône livré par Mme Clark le 22 juin a marqué un revirement important dans les politiques de son parti et a mené à des frustrations parmi ses partisans.

La présidente du Parti libéral, Sharon White, a déjà lancé un appel aux membres du parti par courriel pour les informer que le processus pour élire un nouveau chef doit commencer dans les quatre prochaines semaines.

Une histoire politique de 22 ans

Voici le parcours politique de Christy Clark :

  • De 1995 à 2005 : députée pour la circonscription de Port Moody-Burnaby Mountain
  • 1995-2000 : porte-parole de l'opposition officielle en matière d'environnement, d'enfants et de familles ainsi que pour la fonction publique
  • 2001 : coprésidente de la campagne électorale du Parti libéral de la Colombie-Britannique
  • 2001 : ministre de l'Éducation et vice-première ministre
  • De janvier à septembre 2004 : ministre des Enfants et du Développement de la famille
  • 2005 : défaite pour devenir chef et candidate du NPA pour les élections municipales à Vancouver
  • De 2007 à 2010 : animatrice à la radio CKNW de Vancouver
  • De 2011-2017 : chef du Parti libéral de la Colombie-Britannique et première ministre

Colombie-Britannique et Yukon

Politique