•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des emplois et des investissements à l'ancienne mine Restigouche au N.-B.

La mine Restigouche

La relance de la mine Restigouche

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La compagnie minière Trevali Mining de la région de Bathurst créera plus de 50 emplois en mettant la main sur le bail minier de l'ancienne mine Restigouche. Cela lui permettra du même coup de prolonger la durée de vie de la mine Caribou qui fournit déjà du travail à 300 personnes.

Une nouvelle qui arrive à point pour la région de Bathurst qui a perdu beaucoup d'emplois lors de la fermeture de la mine Brunswick il y a quelques années.

 

Anna Ladd, la directrice financière de Trevali Mining parle ici de renforcer la présence de l'entreprise dans le secteur minier de Bathurst. Son projet permettra aussi de prolonger la durée de vie de la mine Caribou.

Trevali Mining a conclu une entente de responsabilité environnementale limitée avec la province du Nouveau-Brunswick.

Trevali sera responsable de tous les coûts concernant la responsabilité environnementale et de la remise en état associé à la mine Restigouche à la fermeture, sauf en ce qui concerne les passifs historiques.

Trevali Mining pense réussir là où d'autres compagnies minières ont échoué. Au cours des dernières années, pas moins de quatre entreprises ont tenté de relancer la mine Caribou.

 
 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !