•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Ottaviens partent à la rencontre des créatures de La Machine

Plusieurs personnes regardent dans la même direction

De nombreuses personnes se sont rendues devant basilique-cathédrale Notre-Dame pour y voir l'araignée mécanique Kumo, une création de La Machine.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les créatures de La Machine - une araignée et un dragon mécaniques - sont installées à Ottawa, mais n'ont toujours pas commencé à se déplacer. Malgré cela, elles créent déjà une forte impression chez les Ottaviens.

Du 27 au 30 juillet, un cheval dragon cracheur de feu et une araignée se livreront un combat pendant quatre jours, en plein cœur d’Ottawa.

Samedi, de nombreux curieux se sont amassés aux abords de l'hôtel de ville d'Ottawa et devant la basilique-cathédrale Notre-Dame pour y découvrir avec stupeur un dragon mécanique et une araignée géante.

Le cheval dragon LongMa est arrivé devant l'hôtel de ville d'Ottawa.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le cheval dragon LongMa est arrivé devant l'hôtel de ville d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Estelle Côté-Sroka

« C'est énorme! C'est très impressionnant et même un peu intimidant, mais c'est beau en même temps et j'ai hâte de les voir bouger », a déclaré avec enthousiasme Jeff Leckey, rencontré jeudi matin à l'hôtel de ville d'Ottawa, l'endroit où se trouvait le dragon Long Ma.

Une araignée géante mécanique perchée sur une église à l'aide d'une grue
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'araignée Kumo pèse environ 40 tonnes.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

L'araignée Kumo est pour sa part suspendue à la basilique-cathédrale Notre-Dame, en face du Musée des beaux-arts.

« C'est quelque chose à voir dans sa vie, c'est très original », s'est exclamé Christine Le Gal, une Ottavienne venue voir Kumo samedi après-midi.

Une femme qui regarde vers le haut
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le spectacle qui aura lieu ce week-end à Ottawa est le fruit d'une collaboration entre Ottawa 2017 et La Machine.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

« C'est très cool, j'aime bien! Je me dis que ç'a dû être dur obtenir l'autorisation pour la mettre sur l'église. C'est très bien, les enfants aiment ça », a commenté Samuel Cardinal.

Le recteur de Notre-Dame, MgrDaniel Berniquez, s'est au contraire dit heureux que son église fasse partie du spectacle de théâtre urbain de La Machine.

Deux femmes qui prennent quelque chose en photo
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'arrivée de La Machine n'est pas passée inaperçue à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

« Souvent, on a l'impression que comme église, on est un peu toujours en train de dire non [...] mais dans les circonstances, c'était possible de participer », a déclaré le recteur, qui a été convaincu après avoir appris que d'autres cathédrales s'étaient déjà prêtées au jeu en Europe.

Deux femmes qui sourient en regardant dans la même direction
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ottawa 2017 a investi 3,5 millions de dollars dans le spectacle de La Machine.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Avec les informations d'Estelle Côté-Sroka

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Divertissement