•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq prix Indie pour une maison de production de Red Deer

Le long-métrage « She Has A Name »
Le long-métrage « She Has A Name » Photo: Unveil Studios

Le long-métrage She Has A Name, de Unveil Studios, une maison de production établie à Red Deer, en Alberta, reçoit cinq prix prestigieux qui récompensent les films indépendants en Amérique du Nord.

Un texte de Michel Charron

La société de production réunit le travail des frères Kooman, Andrew, Daniel et Matthew.

Depuis 2006, les frères ont fait paraître cinq documentaires, E for Everyone, The Mouse and the Elephant, The Ladder of My Life, The Story, A Filmmaker’s Search for Revival, avant She Has A Name.

J’ai toujours été attiré par les mots écrits, tandis que Matt et Dan ont des aptitudes techniques. Fondamentalement, nous sommes autodidactes dans le domaine du cinéma.

Andrew Kooman, scénariste

D’abord pièce de théâtre, She Has A Name, écrite par Andrew, a été présentée sur scène à Calgary en 2011 avant de partir en tournée canadienne l’année suivante.

Le film parle du trafic d’enfants à des fins d’exploitation sexuelle en Thaïlande, sujet inspiré par la mort de 54 d'entre eux enfermés dans un conteneur réfrigéré dans ce pays.

L’auteur a par ailleurs créé l’organisme Raise Her Voice qui, dans cette tournée pancanadienne, dénonce l’exploitation sexuelle des enfants dans le monde.

La maison de production manifeste son engagement social en dénonçant les injustices, notamment l’exploitation des mineurs pour la prostitution ou leur enrôlement forcé en tant qu’enfants-soldats.

On veut raconter des histoires qui jettent un regard honnête sur le monde, divertissent, touchent les gens et qui valorisent chaque vie humaine.

Andrew Kooman, scénariste

Le long-métrage a été tourné l’an dernier en Thaïlande et à Red Deer.

C’est une histoire qui résonne auprès de l’auditoire, comme l’a démontré la pièce qui a parcouru le pays. Certaines critiques semblaient dire que ça se traduirait bien sur grand écran.

Andrew Kooman, scénariste

Coréalisé par les frères Daniel et Matthew, le film de fiction s’est vu décerner cinq prix Indie, soit pour le meilleur long-métrage, la meilleure actrice (Teresa Ting), la meilleure cinématographie, la meilleure bande sonore et la meilleure musique.

« She Has A Name », un long-métrage tourné en partie à Red Deer.« She Has A Name », un long-métrage tourné en partie à Red Deer. Photo : Unveil Studios

Il y a 1,2 million d'enfants victimes du trafic humain, et 2 millions sont exploités dans le commerce sexuel. Seul 1 % est secouru, ce qui nous rappelle l’urgence du propos.

Andrew Kooman, scénariste

L’équipe est toujours à la recherche d’un distributeur au Canada, ce qui n'est pas une mince tâche. Andrew Kooman reste toutefois optimiste. « Comment manger un éléphant? Une bouchée à la fois », s'exclame-t-il.

D'ici là, on peut visionner le film à l'adresse suivante : shehasanamefilm.com.

Alberta

Divertissement