•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cheminées de fée, ces esprits malveillants transformés en rocs

Les « cheminées de fée »

Les hoodoos de Drumheller

Photo : Arvindh Viswanathan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans la région du Drumheller et un peu partout dans le sud de l'Alberta, on peut voir ces formes géologiques uniques que l'on surnomme cheminées de fée ou hoodoos en anglais.

Carte postale : Christian Milette

Les cheminées de fée mettent des millions d'années à se former. Ces sont des colonnes naturelles de roches. Elles peuvent être constituées de différentes couches superposées de roches friables et de roches plus dures.

Ces formes sont présentes un peu partout sur la Terre, en Europe, en Chine, aux États-Unis comme au Canada.

Dans la région du Drumheller, elles peuvent atteindre de 5 à 7 mètres. Elles sont composées d'un pilier en pierre en grès sur une base de schiste et coiffée d'une grande pierre.

Les cheminées de fée restent très fragiles, notamment si la grosse pierre du dessus est retirée. La pratique de l'escalade n'y est pas autorisée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !