•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • La Transcanadienne : traverser le pays en auto d’un océan à l’autre

    Le Festival western de Saint-Tite a plus de 50 ans

    Radio-Canada

    Le 30 juillet 1962 marque l'inauguration de la Transcanadienne. Le rêve d'une route asphaltée parcourant le Canada d'est en ouest devient alors réalité. Pour le 150e anniversaire du Canada, nous vous offrons de découvrir en archives cette voie routière d'importance qui a façonné le paysage canadien.

    Avec près de 8000 km, la Transcanadienne s’avère la route la plus longue du pays et l’une des plus longues de la planète.

    Comme en témoigne ce reportage de l’émission L’autoroute électronique du 11 octobre 1985, il est possible d’emprunter la Transcanadienne pour traverser le Canada de Victoria, en Colombie-Britannique, jusqu’à Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador.

    Un axe routier aussi important que l’autoroute Transcanadienne demeure, même à l’époque de l’électronique, un lien terrestre vital

    Narrateur du reportage de L'autoroute électronique

    La Transcanadienne a contribué au développement démographique, économique et touristique du pays. D’un océan à l’autre, elle traverse villes, villages, forêts, vallées, plaines et montagnes.

    À l’origine, c’est aussi l’histoire d’un grand partenariat fédéral-provincial. En 1949, avec la Loi sur la route transcanadienne, le gouvernement fédéral et les provinces s’engageaient de concert à réaliser cette voie asphaltée d’au moins 22 pieds de large qui traverserait le pays. 10 ans plus tard, on assistera à son inauguration, mais il faudra attendre 1971 pour qu’elle soit achevée.

    Les transports et la circulation des personnes d’est en ouest ont toujours été au cœur de l’histoire du Canada. Le chemin de fer avait permis aux habitants de développer le pays, la Transcanadienne leur permettra de le découvrir.

    Que la Transcanadienne soit

    • La Constitution canadienne de 1867 spécifie que les chemins de fer et le transport maritime relèvent du fédéral, tandis que les routes sont de compétence provinciale.
    • En 1912, l’Anglais Thomas Wilby et l’Américain Jack Haney effectuent la toute première traversée du Canada en automobile. Ils quittent Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 27 août. Conditions routières parfois difficiles en dehors des régions urbaines, chemins encore inexistants qui obligent à rouler sur la voie ferrée, ennuis mécaniques, crevaisons nombreuses... Le 17 octobre, au terme d’un voyage épique de 52 jours, ils atteignent enfin Victoria, en Colombie-Britannique.
    • C’est à Alberni en Colombie-Britannique, le 4 mai 1912, qu’est installé le premier poteau de signalisation de la Canadian Highway, la future Transcanadienne. Le kilomètre 0 se trouve aujourd’hui à Victoria.
    • Dans le but d’encourager le tourisme américain, la toute première autoroute moderne du Canada voit le jour en 1912. Elle relie Montréal et l’État de New York.
    • Dès 1910, des pressions s’exercent sur le gouvernement fédéral afin qu’il investisse dans l’amélioration du réseau routier et la construction d’une route transcontinentale. Elles sont notamment l’œuvre d’associations d’automobilistes, de regroupements d’agriculteurs et de représentants de l’industrie touristique, qui ont flairé très tôt le potentiel qu’offre l’exploitation des véhicules à moteur.
    • Le gouvernement alloue certaines sommes en 1919 (Canada Highways Act) et en 1930 (Reliefs Acts), mais il faut attendre la Loi sur la route transcanadienne de 1949 avant que le rêve ne devienne réalité.
    Encore plus de nos archives  

    Archives

    Société