•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grands requins blancs pourraient un jour sillonner les eaux de la Colombie-Britannique 

Un grand requin blanc.
Un grand requin blanc. Photo: Andrew Brandy Casagrande/Discovery Channel/The Associated Press
Radio-Canada

Un plus grand nombre de grands requins blancs pourrait vivre un jour dans les eaux de la Colombie-Britannique si la température des océans continue de monter, selon un professeur de l'Institut pour les océans et les pêches de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC).

Ces puissants poissons ont déjà été aperçus au large de la province, mais il s’agit d’un phénomène rare. En effet, au cours des 43 dernières années, seulement 14 apparitions ont été dénombrées, selon le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.

William Cheung, de l'UBC, explique toutefois que, selon des modèles de simulation informatique, si rien n’est fait pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les requins blancs se dirigeront vers les eaux plus au nord, notamment celles au large de la Colombie-Britannique. « Les espèces seront capables d’élargir leur territoire à des régions où la température était trop basse pour elles auparavant », soutient le chercheur.

Pour beaucoup de poissons et pour les espèces de requins, dont le grand requin blanc, la distribution changera avec le réchauffement de l’océan.

William Cheung, professeur à l'Université de la Colombie-Britannique

M. Cheung affirme que, si rien ne change, la température de l’océan augmentera de 1,5 °C d’ici 2050. Cela pourrait faire en sorte que des espèces vivant au large de la Californie remontent plus au nord. Toutefois, il est difficile de prévoir exactement les conséquences de ces changements. « C’est difficile de prévoir comment les écosystèmes changeront à cause des nouvelles relations entre les proies et les prédateurs », affirme le scientifique. « Voilà pourquoi nous voyons les changements climatiques comme posant un risque et entraînant de l’incertitude dans les écosystèmes. »

Même si les gens considèrent [les requins] comme dangereux, dans certains cas à cause des films, dans les faits, ils sont très importants pour la santé des écosystèmes en tant que prédateurs.

William Cheung, professeur, Université de la Colombie-Britannique

Le grand requin blanc fait partie d’une espèce vulnérable dans le monde et est menacé par la surpêche, la perte de son habitat et d’autres facteurs, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Avec des informations de Lisa Johnson

Colombie-Britannique et Yukon

Changements climatiques