•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les touristes aident les scientifiques aux Escoumins

La baie des Anémones, aux Escoumins, est incontournable, selon de nombreux plongeurs québécois.
La baie des Anémones, aux Escoumins, est incontournable, selon de nombreux plongeurs québécois. Photo: Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais
Radio-Canada

Jusqu'à samedi, la population participe au recensement des organismes qu'on retrouve au fond du Saint-Laurent au Centre de découverte du milieu marin des Escoumins. Pendant le BioBlitz du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, les visiteurs contribuent à un grand inventaire de la vie marine sous l'eau ou au sec.

Pour beaucoup de plongeurs, la base des Escoumins est un incontournable au Québec. Ils viennent de partout dans la province pour descendre dans les eaux froides du Saint-Laurent.

Un plongeur se préparant à sauter à l'eauPendant le BioBlitz du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, les visiteurs contribuent à un grand inventaire de la vie marine. Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Cette semaine, ils sont invités à photographier les fonds marins et à partager leurs images avec les scientifiques pour les aider à identifier des plantes et des espèces.

Au niveau des poissons, il y a des sébastes, des morues. Il y a des loups de l'Atlantique. Au niveau des invertébrés, les anémones, plusieurs types d'anémones [...] les crabes.

Pierre Veilleux, plongeur

Les personnes en possession de leur certification de plongée peuvent arriver avec leur équipement. Celles qui n'ont pas de certification peuvent louer de l'équipement pour faire de l'apnée nordique.

Des découvertes au sec

Ceux qui préfèrent rester au sec y trouvent aussi leur compte. À l'aide de loupes binoculaires, les visiteurs peuvent découvrir de minuscules organismes vivants qu'ils n'arrivent pas à voir à l'oeil nu.

Observation d'organismes vivants au Centre de découverte du milieu marinObservation d'organismes vivants au Centre de découverte du milieu marin Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Des interprètes sont sur place pour identifier les trouvailles et permettre aux visiteurs de les observer de près.

C'est impressionnant, dans le fond, comment ça peut être minuscule et revu à l'oeil nu. Après ça, quand on va dans la mer ou dans le fleuve, je devrais dire, on ne voit plus les choses de la même façon.

Josée Côté, visiteuse
Laurence Pagé est agente aux partenariats et aux communications pour le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.Laurence Pagé est agente aux partenariats et aux communications pour le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent. Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent regorge de vie. Ce qui rend le secteur unique, c'est la présence de ce qui constitue la base de la chaîne alimentaire marine.

On a des sels nutritifs, du phytoplancton, du zooplancton, ce qui amène ultimement le krill, donc les baleines, les petits poissons.

Laurence Pagé, agente aux partenariats et aux communications pour le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent

Le Centre de découverte du milieu marin est un site de Parcs Canada qui ouvre ses portes gratuitement tout l'été dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

D'après le reportage de Marlène Joseph-Blais

Aux Escoumins, on aperçoit les mammifères marins tout près de la côte.Aux Escoumins, on aperçoit les mammifères marins tout près de la côte. Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Côte-Nord

Animaux