•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thunder Bay secouée par des scandales à répétition : retour sur les événements

Des gens sur les berges de la rivière McIntyre à Thunder Bay au coucher du soleil.

Thunder Bay.

Photo : Radio-Canada / Jody Porter/CBC

Radio-Canada

Accablée par des allégations de racisme au sein de son service de police et des accusations criminelles parmi ses dirigeants, la Ville se fait une triste réputation depuis deux ans. Voici les pricipaux événements qui ont secoué la municipalité de 110 000 habitants du Nord-Ouest de l'Ontario.

Un texte de Joël Ashak


Octobre 2015 :

photo des sept jeunes autochtones morts dans des circonstances nébuleuses et qui fréquentaient l'école secondaire à Thunder BayAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'enquête du coroner portait sur la mort de ces sept jeunes autochtones qui fréquentaient l'école secondaire à Thunder Bay

Photo : Radio-Canada / CBC, Fifth Estate

Le Bureau du coroner lance une enquête sur la mort de sept jeunes Autochtones, dont les corps ont été repêchés dans la rivière McIntyre entre 2000 et 2011. Neuf mois plus tard, le bureau émet 145 recommandations (Nouvelle fenêtre), portant notamment sur l’amélioration des conditions de vie des membres des Premières Nations.


Octobre 2016 :

Adam Capay a été placé en isolement dans la prison du district de Thunder Bay durant plus de 1500 jours en attente de son procès.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Adam Capay a été placé en isolement dans la prison du district de Thunder Bay durant plus de 1500 jours en attente de son procès.

Photo : Alison Jane Capay/askfm

Le pays découvre le cas d’Adam Capay, qui a passé quatre ans en isolement  (Nouvelle fenêtre)dans la prison du district de Thunder Bay. Les Nations Unies considèrent depuis 2011 que l’isolement de plus de 15 jours équivaut à de la torture.


Septembre 2016 :

Stacey De Bungee a été retrouvé mort dans les eaux de la rivière McIntyre le 19 octobfre 2015.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Stacey De Bungee a été retrouvé mort dans les eaux de la rivière McIntyre le 19 octobfre 2015.

Photo : Radio-Canada / CBC

À la suite d’une plainte, le Bureau du directeur indépendant de l’examen de la police, un organisme entièrement composé d’employés civils, indique son intention de faire un examen systémique  (Nouvelle fenêtre)des enquêtes menées par la police de Thunder Bay. Certains accusent la police de bâcler les enquêtes liées à la mort d'Autochtones.


Janvier 2017 :

Les deux femmes posent collées, assises sur un lit dans un chambreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Barbara Kentner (g) aux côtés de sa cousine Debbie Kakagamic, le 20 mai dernier.

Photo : Facebook / debbie.kakagamic

Barbara Kentner, une Autochtone de 34 ans est heurtée par une boule d’attelage (Nouvelle fenêtre) lancée d’une voiture qui roulait près d’elle. Un homme de 18 ans  (Nouvelle fenêtre)est accusé de voies de fait graves quelques jours plus tard. Barbara Kentner meurt de ses blessures (Nouvelle fenêtre) en juillet 2017.


Mai 2017 :

Le corps repêché jeudi dans les eaux de la rivière McIntyre a été envoyé à Toronto pour fin d’identification et autopsie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le corps repêché jeudi dans les eaux de la rivière McIntyre a été envoyé à Toronto pour fin d'identification et autopsie.

Photo : Radio-Canada / Martine Laberge

Deux adolescents autochtones portés disparus (Nouvelle fenêtre) le même soir sont extraits de la rivière McIntyre. Une fois de plus, les méthodes de la police sont critiquées (Nouvelle fenêtre). Les agents estimaient d’abord qu’il était inutile de fouiller la rivière pour retrouver Josiah Begg. Son corps est repêché (Nouvelle fenêtre) dans cette rivière deux semaines plus tard.


23 mai 2017 :

Le chef du Service de la police de Thunder Bay est suspendu d’ici la fin des procédures judiciaires.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef du Service de la police de Thunder Bay est suspendu d’ici la fin des procédures judiciaires.

Photo : Radio-Canada / CBC

Le chef de la police (Nouvelle fenêtre) de Thunder Bay, Jean-Paul Levesque, fait face à des accusations criminelles d’abus de confiance et d’entrave à la justice (Nouvelle fenêtre).


31 mai 2017 :

Les chefs de la Nation Nishnawbe Aski, du Grand Conseil du Traité no. 3 et de la Première Nation de Rainy River demande le démantèlement de la Commission des services policiers de Thunder Bay.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les chefs de la Nation Nishnawbe Aski, du Grand Conseil du Traité no. 3 et de la Première Nation de Rainy River demande le démantèlement de la Commission des services policiers de Thunder Bay.

Photo : Radio-Canada / Studio des médias QP

Des chefs autochtones réclament le  (Nouvelle fenêtre)démantèlement  (Nouvelle fenêtre)de la Commission des services policiers de Thunder Bay et demandent le transfert des enquêtes (Nouvelle fenêtre) à la Gendarmerie royale du Canada.


21 juillet 2017 :

Le maire de Thunder Bay, Keith HobbsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Thunder Bay, Keith Hobbs

Photo : Radio-Canada / Martine Laberge

Le maire de Thunder Bay, Keith Hobbs  (Nouvelle fenêtre)et sa femme Marisa Hobbs, sont accusés au criminel d’extorsion et d’entrave à la justice.


24 juillet 2017 :

Le sénateur pose dans les corridors du parlement Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Portrait de sénateur et de l'ancien juge à la retraite Murray Sinclair

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Le sénateur et ancien juge Murray Sinclair (Nouvelle fenêtre) est nommé enquêteur indépendant chargé de se pencher (Nouvelle fenêtre) sur la Commission des services policiers de Thunder Bay.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Autochtones