•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un médecin informe une mère que l'aide médicale à mourir est légale devant sa fille

Sheila Elson affirme qu'un médecin lui a conseillé de penser à l'aide médicale à mourir pour sa fille.

Sheila Elson affirme qu'un médecin lui a conseillé de penser à l'aide médicale à mourir pour sa fille.

Photo : CBC/Gavin Simms

CBC
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une mère, dont la fille est très malade, demande des excuses à la régie de santé Labrador-Grenfell, à Terre-Neuve-et-Labrador, après qu'un médecin lui eut rappelé que l'aide médicale à mourir est légale.

Sa fille, Candice, souffre de spina-bifida, de paralysie cérébrale et de convulsions chroniques.

En novembre dernier, Sheila Elson dit qu'un médecin lui a demandé de penser à l'aide médicale à mourir pour sa fille.

Il a précisé que sa fille était en train de mourir.

Sheila Eslon a été bouleversée par cette suggestion, d'autant plus que sa fille était tout près et pouvait entendre.

Candice peut communiquer verbalement et prend plaisir à peindre des tableaux.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Candice peut communiquer verbalement et prend plaisir à peindre des tableaux.

Photo : gracieuseté de Sheila Elson

Le médecin a communiqué avec la mère pour lui dire que son intention n'était pas de lui causer du tracas ni de blesser qui que ce soit.

De toute manière, des travailleurs sociaux ont dit à la mère que c'est sa fille elle-même qui devrait prendre ce genre de décision puisqu'elle est capable de communiquer verbalement.

Somme toute, pour Sheila Elson, le personnel a fait preuve d'un immense manque de respect.

Elle ne veut pas que d'autres familles vivent ce genre de traumatisme.

La direction de la régie de santé ne parlera pas du cas en question, mais elle indique qu'elle a invité la mère à rencontrer les membres de l'équipe qui soigne sa fille.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !