•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre animal pourrait être porteur de la maladie de Lyme

La vétérinaire procède à la vérification  d'un chien à la recherche de tiques.
Marie-Noëlle Morin de l'Hôpital vétérinaire Manicouagan à la recherche de tiques sur Canelle. Photo: Radio-Canada / Benoit Jobin
Radio-Canada

Des vétérinaires de la Côte-Nord et du Bas-Saint-Laurent trouvent de plus en plus de tiques sur les chiens depuis quelques années. Certaines d'entre elles sont porteuses de la maladie de Lyme.

Même si pour l'instant, très peu de personnes ont développé la maladie dans l'Est du Québec, les propriétaires d'animaux domestiques doivent toutefois redoubler de prudence pour leur propre santé et celle de leurs bêtes.

Pour repérer les tiques sur l’animal, il faut regarder sa peau. L'insecte s'apparente à une araignée. Le plus souvent, on verra une bosse sous la peau et le bout de la tique sortira, avec des pattes visibles.

Il faut être très attentif, car il n’est pas facile de repérer une tique qui mesure seulement quelques millimètres à travers les poils de l’animal.

Le plus souvent, les propriétaires d'animaux s'en rendent compte parce que leur bête a développé une bosse assez grosse, ce qui signifie que la tique est installée depuis quelque temps déjà.

Une vétérinaire de Baie-Comeau prend la pose avec un chien qu'elle vient de traiter.Marie-Noëlle Morin de l'Hôpital vétérinaire Manicouagan et Canelle après une inspection. Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

En général, la tique peut rester sur l'animal jusqu'à deux semaines, après quoi elle tombe d'elle-même. Entre temps, elle se sera nourrie du sang de l'animal et sera prête à pondre ses œufs.

Quand on s'aperçoit qu'un animal est piqué par une tique, il faut l’enlever. Les cliniques vétérinaires vendent des outils, des crochets, avec lesquels on peut enlever la tique à la maison.

Marie-Nöelle Morin, médecin vétérinaire à l’Hôpital vétérinaire Manicouagan, recommande d’apporter l'insecte à un spécialiste pour qu'il soit analysé. Elle souligne toutefois que même si la tique est porteuse de la maladie, l’animal piqué ne développera pas nécessairement la maladie.

Les chiens sont beaucoup plus susceptibles de la développer que les chats

Marie-Nöelle Morin, médecin vétérinaire à l’Hôpital vétérinaire Manicouagan

Prévention

Selon la vétérinaire Andréa Paquin de la Clinique vétérinaire du Littoral à Rimouski, les propriétaires d'animaux domestiques devraient opter pour un traitement antiparasitaire pour éviter une infection. Son collègue André Banville de la clinique vétérinaire de Gaspé abonde dans le même sens.

Le chien mercure est couché dans l'herbe.Les chiens comme Mercure peuvent se faire piquer par des tiques potentiellement porteuses de la maladie de Lyme, la prudence est de mise. Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

La période d'activité de la tique semble s'étendre aussi, comme le territoire sur lequel on la retrouve. L'an dernier, des tiques porteuses de la maladie ont été trouvées jusqu'au mois de décembre sur des chiens à Baie-Comeau et à Rimouski.

Les humains et la maladie de Lyme

Les humains peuvent aussi être atteints de la maladie de Lyme en se faisant piquer par une tique infectée. Les porte-parole des Centres intégrés de santé et de services sociaux de l'Est du Québec affirment qu'aucun cas n'a été détecté dans la région cette année.

Dans les dernières années, il y a eu un seul cas sur la Côte-Nord. La personne aurait été piquée par une tique transportée par un oiseau migrateur.

Il y a eu un seul cas en Gaspésie et six au Bas-Saint-Laurent.

La plupart de ces personnes auraient été infectées à l'extérieur de la région.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Côte-Nord

Santé