•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux rameurs transatlantiques chavirent tout près du but

Deux hommes rament hors d'une baie rocheuse.

Joseph Gagnon et Brian Conville au départ de leur périple transatlantique, à Saint-Jean (T.-N.-L.)

Photo : Radio-Canada / CBC/Mark Cumby

Radio-Canada

Retrouvés couchés sur la coque de leur bateau, Joseph Gagnon et Brian Conville ont été secourus par la garde côtière de l'Irlande. Partis le 13 juin dernier de Saint-Jean, à Terre-Neuve, ils ont raté de 265 km leur pari de traverser l'océan Atlantique.

Joseph Gagnon, étudiant de 20 ans originaire de Saint-Jean-Port-Joli au Québec, tentait la traversée avec Brian Conville, un constructeur de maisons irlandais âgé de 25 ans. Ils ont déclenché une balise de détresse quand leur bateau s’est retourné sur le dos.

Joseph Gagnon et Brian Conville montrent leurs rames.

Joseph Gagnon et Brian Conville ont été secourus de leur bateau renversé, selon les médias irlandais.

Photo : Gracieuseté/Claire Martin

Ils ont été secourus à la pointe la plus au sud de l'Irlande, les deux hommes s'étaient agrippés à la coque de leur bateau selon le Belfast Telegraph et l’Independent, des médias locaux.

Ils ont été traités à l’hôpital du comté Kerry, car ils ont souffert d’hypothermie mineure. Malgré tout, ils gardaient un bon moral.

Ce n’est pas la première embûche pour ces deux aventuriers. Ils devaient d'abord accoster sur une île à l’ouest de la France, mais ils ont dû raccourcir leur périple et opter pour la terre natale de Brian Conville. Ce dernier a souffert d’une tendinite et d’autres blessures mineures pendant la traversée à la rame.

Terre-Neuve-et-Labrador

Aviron