•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de nouvelles voies ferrées pour relier Toronto à Québec

Train

Train de Via Rail

Photo : Marie Maude Pontbriand

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une nouvelle ligne de train pourrait voir le jour entre Toronto et Québec, passant par Peterborough, Tweed et Smiths Falls. Le trajet proposé par VIA Rail propose la construction de nouvelles voies ferrées entre Toronto et Ottawa.

Un texte de Frédéric Pepin

Ce trajet entre dans le cadre d'un projet de train à grande fréquence qui vise à relier Windsor à la ville de Québec. Le coût pour l'ensemble du projet est estimé à 4 milliards de dollars.

La société de la Couronne veut construire de nouvelles voies dédiées parce que, présentement, les trains utilisent les rails qui appartiennent au Canadien National (CN).

Coût de 4 milliards de $, 3 fois plus de trains, déploiement sur 4 ans, nouvelle flotte hybride électrique et diesel, plus performante et moins énergivore. - 25 % réduction du temps de parcoursAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Projet de VIA Rail pour des voies dédiées

Photo : Radio-Canada / Vincent Wallon / Icônes : Freepik de www.flaticon.com

Voir l'infographie sur votre plateforme mobile (Nouvelle fenêtre)

La construction de cette nouvelle infrastructure permettrait à VIA Rail d’offrir des services sans être limitée par le trafic ferroviaire de marchandises. Selon les chiffres de la société, le nombre de passagers pourrait tripler, pour atteindre 9,9 millions d’ici 2030.

Dans un courriel à Radio-Canada, la porte-parole de VIA Rail, Mariam Diaby, n’a pas voulu préciser combien de nouvelles stations de trains seront construites. Selon elle, différentes options sont encore à l’étude.

« Le projet de train grande fréquence (TGF) de VIA Rail mise sur la construction d’une voie ferroviaire dédiée au transport de voyageurs dans le corridor le plus achalandé : Toronto–Ottawa–Montréal–Québec. Notre projet vise à exploiter un nouveau parc de trains plus efficaces tout en misant sur une fréquence élevée des départs », écrit-elle.

Elle ajoute que la réalisation de ce projet permettrait à VIA Rail d'accroître son achalandage, tout en réduisant la congestion routière.

« Cela permettrait de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, de réduire une bonne partie des subventions qu'octroie chaque année le gouvernement du Canada à VIA Rail et de créer des milliers d'emplois pour les Canadiens et Canadiennes. »

— Une citation de  Mariam Diaby, VIA Rail

VIA Rail explique aussi que certaines infrastructures existantes pourraient être utilisées. « Une des options à l'étude par VIA Rail inclut le plan ferroviaire Shining Waters qui vise à fournir du service de Toronto à Ottawa en passant par Smiths Falls, en utilisant des emprises ferroviaires existantes ou discontinuées. »

L’Association des maires de l’est de l’Ontario demande aux maires des municipalités visées de soutenir une résolution qui demande aux gouvernements provincial et fédéral d'apporter leur soutien au projet ferroviaire.

Le maire de Peterborough, Daryl Bennett, croit que ce projet apporterait un boom économique important pour sa ville.

« Nous n’avons présentement aucun service de train dans notre communauté et de récentes études démontrent qu’il y a une forte demande pour un service en direction de Toronto », ajoute-t-il.

La communauté de Smiths Falls est déjà desservie par VIA Rail entre Kingston et Ottawa, mais le maire souligne que le nouveau projet améliorerait significativement l’offre de service.

« Après maintes conversations avec les responsables chez VIA Rail, ce qu’on comprend c’est qu’il y aurait des arrêts à chaque heure dans notre communauté. Cela permettrait à plusieurs d’emménager chez nous tout en continuant de travailler dans des grands centres comme Ottawa », dit le maire de Smiths Falls, Shawn Pankow.

La proposition de VIA Rail a été soumise à son actionnaire en décembre 2016. Le gouvernement fédéral révise actuellement le projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !