•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver veut plus de maisons de ruelle pour répondre à la crise du logement

Une maison d'allée à Vancouver

Les propriétaires de maisons construites avant 1940 à Vancouver pourraient avoir le droit de construire des unités sur leur terrain afin de les louer et de les vendre, dans le but d'augmenter la densité de certains quartiers.

Photo : Radio-Canada / Denis Dossmann

Radio-Canada

Le maire de Vancouver veut encourager les propriétaires de maisons unifamiliales à construire des unités comme des maisons de ruelle sur leur terrain, en vue de les louer ou de les vendre, afin d'augmenter la densité dans certains quartiers de la ville.

Les mesures annoncées par le maire Gregor Robertson concerneraient les maisons anciennes, construites avant 1940. Les propriétaires de ces maisons qui souhaitent rénover et conserver le bâtiment existant pourraient ainsi construire d’autres unités, comme des maisons de ruelle ou des maisons sur leur terrain.

Plusieurs quartiers à basse densité ont connu une baisse de population lors du dernier recensement, selon le maire Robertson. Ces mesures, qui toucheraient près de 12 000 propriétés, notamment dans les secteurs de Dunbar, de Kerrisdale et d'Arbutus Ridge, veulent faire en sorte d'augmenter l’offre de logement dans ces quartiers à faible densité, explique-t-il.

Ces maisons de ruelle seraient destinées aux locataires ayant un revenu entre 30 000 et 80 000 $, et aux familles ayant un revenu de 80 000 $ et plus. Elles pourraient être louées ou encore achetées.

Le directeur de la planification, du design urbain et du développement durable de la Ville, Gil Kelley, a indiqué que ces mesures veulent trouver un équilibre entre la conservation des maisons anciennes et l’ajout de différentes options de logement dans ces quartiers.

Ces mesures seront proposées au conseil municipal mardi.

Colombie-Britannique et Yukon

Famille