•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pêche au Cap-Breton : c'est une belle vie!

Danny à bord de son bateau

Danny Gillis, pécheur

Photo : Radio-Canada / Paul Légère

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Danny Gillis a commencé à pêcher avec son père à l'adolescence. Âgé de 59 ans et sans enfants, il pense à la suite des choses. Entre-temps, il continue la pêche et organise des sorties en mer pour les touristes.

Reportage : Paul Légère

Les 25 dernières années ont été difficiles, mais le homard est aujourd'hui de retour en grand nombre. Les finances de Danny Gillis vont beaucoup mieux.

Il pourrait vendre son équipement et son permis entre 300 000 et 400 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !