•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pipeline Trans Mountain : la pression est sur Kinder Morgan

Le pipeline Trans Mountain

Le pipeline Trans Mountain

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Kinder Morgan Canada a dévoilé mercredi son premier rapport trimestriel depuis son entrée en bourse le 30 mai dernier. Les investisseurs s'attendent à ce que le document explique les projets de la compagnie pour l'expansion du pipeline Trans Mountain.

Kinder Morgan Canada (KML) a fait son premier appel public à l’épargne (Nouvelle fenêtre) dans l’intention précise de financer l’expansion du pipeline Trans Mountain (Nouvelle fenêtre).

Mais la prise de pouvoir du Nouveau Parti démocratique (NPD) (Nouvelle fenêtre) en Colombie-Britannique en juin dernier a jeté un doute sur le projet d’oléoduc.

En effet, le NPD est fermement opposé au projet (Nouvelle fenêtre) de 7,4 milliards de dollars et a promis de l'arrêter.

Pas de concessions

Ian Anderson sourit debout, devant des écrans.

Ian Anderson, le PDG de Kinder Morgan, après l'ouverture de la Bourse de Toronto, vendredi 2 juin

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

De son côté, le président de Kinder Morgan, Ian Anderson, a déclaré qu’il ne ferait plus de concessions sur le projet. Il a cependant indiqué qu'il était disposé à rencontrer le NPD et le Parti vert de la Colombie-Britannique.

M. Anderson ouvre ainsi la voie à un affrontement potentiel entre le géant de l'énergie et le nouveau gouvernement britanno-colombien.

Kinder Morgan doit publier ses résultats du deuxième trimestre après la clôture des marchés mercredi.

La société n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires mardi.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC News

Alberta

Économie