•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Explosion d’une bombe à Winnipeg : les riverains sont inquiets

Des marques noires ont été laissées par les flammes sur l'asphalte.

Les marques de combustion demeurent visibles près d'une bouche d'incendie de l'avenue Gallagher Ouest à l'endroit où une bombe a explosé samedi à bord d'une camionnette, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Travis Golby

Radio-Canada

Des habitants de Winnipeg sont ébranlés après l'explosion, samedi, d'une bombe dans une camionnette dans ce que la police considère comme une déflagration accidentelle.

« C’est nul que ça se soit produit si près de notre maison », dit Valter Mauricio. Le père de famille habite depuis plus de 15 ans le quartier Brooklands, à proximité de l’aéroport de la capitale manitobaine, avec sa femme et ses cinq enfants. « Espérons que ça ne se reproduira pas et qu’on trouve les coupables », ajoute-t-il.

Quatre personnes ont été blessées, dont deux grièvement, après l'explosion d'un engin explosif improvisé à bord de la camionnette dans laquelle elles se trouvaient.

La déflagration a propulsé le véhicule contre une bouche d'incendie, à l’intersection de l’avenue Gallagher Ouest et de l’avenue Midmar.

Valter Mauricio

Père de cinq enfants, Valter Mauricio craint pour ses petits à la suite d'une explosion survenue à proximité de sa maison, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

L'engin explosif se trouvait dans un sac, que le groupe avait trouvé à deux pas du stationnement du magasin 7-Eleven, au croisement de l’avenue Gallagher Ouest et de la rue Keewatin, a indiqué le porte-parole de la police de Winnipeg, Rob Carver.

« [Ma copine] avait l’intention de remettre [le sac] à la police », explique Nick Chastellaine, le petit ami de celle qui a pris le sac. Quand cette dernière a ouvert le sac pour voir s'il y avait quelque chose à l'intérieur, afin d'en retrouver le propriétaire, le sac a explosé.

L’agent Rob Carver a affirmé mardi : « Les quatre victimes qui ont été blessées n'étaient pas visées; c’étaient des personnes innocentes. »

Il a pourtant éludé plusieurs questions sur la personne qui a fabriqué l’engin, expliquant qu’il ne pouvait fournir davantage d’explications, en raison de l’enquête en cours.

Un appel à la prudence

Certains riverains ont avancé l’hypothèse qu'il s'agissait de feux d’artifice auxquels les occupants auraient mis le feu à l’arrière de leur camionnette, indique de son côté Valter Mauricio.

« J’étais sur le perron [devant ma maison] quand c’est arrivé. Tout ce qu’on pouvait voir, c’était le véhicule embrasé, et il y avait des policiers partout », raconte-t-il.

Un autre habitant du quartier Brooklands, Mohammed Deis, arrivait au magasin 7-Eleven quand il a remarqué des flammes s’élançant vers le ciel depuis la camionnette. Il a alors appelé les services d'urgence.

Mohammed Deis

Le Winnipégois Mohammed Deis affirme que les pompiers et ambulanciers sont arrivés très vite sur les lieux de l'exposion pour venir en aide aux quatre victimes.

Photo : Radio-Canada

M. Deis a été étonné d’apprendre que quatre personnes avaient réussi à se tirer du brasier.

Bien qu’il se sente généralement en sécurité dans sa communauté, il confirme que l’explosion soulève des préoccupations.

J’étais inquiet. Je pensais : "Pourquoi les gens font-ils ça ?" Qui sait, la prochaine fois, peut-être que ce sera dans ma maison. Je m’inquiète aussi pour mes voisins.

Mohammed Deis, témoin habitant dans le quartier Brooklands

Quant à Valter Mauricio, il a déjà conseillé à ses enfants d’être très prudents quand ils se trouveront dehors.

« Ma femme et moi, nous leur avons dit que, s’ils trouvaient des colis ou des sacs qui traînent, il ne fallait pas y toucher », relate-t-il.

La police demande à toute personne qui possède de l'information reliée à l’explosion de communiquer avec elle au 204 986-6219 ou d'appeler Échec au crime, au 204 786-TIPS (8477).

Manitoba

Justice et faits divers