•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une épicerie zéro déchet à Sainte-Thècle

L'Épicerie Grano-Vrac de Saint-Thècle.

L'Épicerie Grano-Vrac de Saint-Thècle.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une épicerie de produits biologiques et en vrac ouvre ses portes à Sainte-Thècle en Mauricie. La propriétaire du premier commerce de ce genre dans la petite municipalité souhaite que de plus en plus de gens adhèrent au concept « zéro déchet ».

Un texte de Claudie Simard

Céréales, légumineuses ou encore graines de chia : Grano-Vrac propose à ses clients différents produits biologiques en vrac.

Chacun apporte ses sacs et ses contenants réutilisables pour les rapporter à la maison.

La plupart des étagères ont été construites avec du bois de grange récupéré et les seaux pour le vrac sont aussi des produits réutilisés.

La propriétaire, Stéphanie Marineau, espère réduire ses coûts, mais aussi les prix pour ses clients.

Mon but, c'est de rendre le biologique abordable en région.

Stéphanie Marineau, propriétaire de l'Éîcerie Grano-Vrac de Sainte-Thècle
Stéphanie Marineau, propriétaire de l'épicerie Grano Vrac de Saint-Thècle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Stéphanie Marineau, propriétaire de l'épicerie Grano Vrac de Saint-Thècle.

Photo : Radio-Canada

Elle a voulu créer son commerce pour éviter de parcourir de grandes distances afin d’acheter ce qu’elle souhaitait. « Je me disais, je ne peux pas croire que je suis la seule fille qui habite à la campagne qui voyage tous ces kilomètres-là pour se procurer ses aliments, ses provisions », explique-t-elle.

Elle a choisi Sainte-Thècle, une municipalité de la Mauricie de moins de 2500 habitants, pour s'installer avec sa petite famille pour se lancer en affaires.

Ce premier commerce du genre fait le bonheur des citoyens qui partagent le désir de réduire leur empreinte écologique.

Des clients rencontrés sur place apprécient avoir ces produits à proximité.

Zéro déchet

L'ouverture du magasin s'inscrit dans un mouvement qui prend de l’ampleur au Québec.

L’organisme Équiterre estime que le phénomène « zéro déchet » s'est accéléré à l'échelle de la province au cours des dernières années.

Sur Facebook, un groupe d’adeptes de la Mauricie compte près de 700 membres.

Avec les informations de Catherine Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Société