•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Équipe Saskatchewan : bilan positif aux Jeux de la francophonie canadienne 2017

La délégation saskatchewanaise a gagné 16 médailles aux Jeux de la francophonie canadienne à Moncton-Dieppe, un record pour l'équipe.
La délégation saskatchewanaise a gagné 16 médailles aux Jeux de la francophonie canadienne à Moncton-Dieppe, un record pour l'équipe. Photo: AJF/Benoît Goubot

L'équipe de la Saskatchewan aux Jeux de la francophonie canadienne revient le vent dans les voiles avec un grand nombre de médailles au tableau d'honneur cette année.

La délégation fransaskoise a amassé 16 médailles au Nouveau-Brunswick, un record pour l’équipe.

En entrevue à l’émission Point du jour lundi matin, Benoît Goubot, adjoint aux communications de l’équipe de la Saskatchewan, affirme que c’est grâce au dévouement des jeunes et de leur fierté francophone que l’équipe s’est surpassée cette année.

Il reconnaît qu’il y a moins de francophones en Saskatchewan par rapport au Québec ou en Ontario, mais selon lui les jeunes étaient quand même très fiers de leurs accomplissements et voulaient prouver aux autres provinces qu’ils pouvaient gagner.

Les jeunes étaient préparés, les jeunes étaient confiants et super fiers d’être là cette année.

Benoît Goubot, adjoint aux communications de l'équipe de la Saskatchewan

La province s’est le mieux illustrée en athlétisme. Dans la liste des performances, on retrouve notamment un record battu en saut en hauteur féminin par Siloé Kumbu. La Fransaskoise a sauté 1 mètre 56.

Malika Yoh s’est aussi démarquée en athlétisme. L'adolescente de 15 ans a amassé quatre médailles de bronze soit pour la course de 100 m et de 200 m, le relais 4 x 100 m et le triple saut.

On commence à avoir l’habitude de gagner aussi, et bien ça c’est formidable.

Benoît Goubot, adjoint aux communications de l'équipe de la Saskatchewan

Les participants n’ont cependant pas oublié la fraternité entre délégations, ajoute Benoît Goubot. Il affirme que les jeunes fransaskois sont allés voir les compétitions des autres délégations, les ont appuyés et ont parlé de francophonie.

Saskatchewan

Francophonie