•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nombre record de civils tués en Afghanistan

Plusieurs personnes dont des militaires et des secouristes sont sur les lieux de l'attentat, où une voiture en flamme laisse échapper beaucoup de fumée.

Un attentat au camion piégé a fait au moins 90 morts le 31 mai dernier.

Photo : Getty Images / Shah Marai

Radio-Canada

La guerre qui s'éternise en Afghanistan a fait un nombre record de morts durant la première moitié de l'année, selon un rapport des Nations unies qui blâme surtout les insurgés pour ce bain de sang.

Dans ce rapport rendu public lundi, le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al-Hussein, souligne que le nombre « horrifiant » de 1662 morts de civils survenues entre les mois de janvier et de juin « ne pourra jamais rendre totalement compte de la souffrance considérable du peuple de l'Afghanistan ».

Il a tenu à souligner que chacune de ces victimes « reflète une famille brisée, un traumatisme et une douleur inimaginables ainsi que la violation brutale des droits de la personne ».

La Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA) confirme que l'attentat au camion piégé contre Kaboul, le 31 mai dernier, constitue la pire tragédie depuis l'invasion américaine de 2001 pour chasser les talibans du pouvoir.

Les forces antigouvernementales sont responsables de la mort de 1141 civils, une augmentation de 12 % par rapport à la même période l’année dernière, et de 2348 blessés. Les bombes artisanales en ont tué 596 et fait 1483 blessés. Ces chiffres représentent 67 % du bilan total et 43 % sont attribuables aux talibans, 5 % à l’État islamique et le reste à des attaquants inconnus.

Le nombre de victimes parmi les femmes et enfants a augmenté par rapport à l’année dernière.

L’ONU attribue 327 décès et 618 blessés aux forces progouvernementales, une baisse de 21 % par rapport à la même période l’année dernière. La mission note cependant une hausse des décès lors d’opérations aériennes.

Les autres morts ont été imputées conjointement aux forces pro et antigouvernementales ou à d'autres causes.

Du côté des talibans, le porte-parole Zabihullah Mujahid a jugé que les constats de l'ONU étaient « partiaux » parce qu'ils ne tiendraient pas compte, selon lui, des civils morts aux mains des forces afghanes et alliées dans les régions contrôlées par son camp.

Depuis janvier 2009, le conflit armé en Afghanistan a fait plus de 26 500 morts parmi les civils et près de 49 000 blessés.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Crimes de guerre

International